Le ministre vietnamien de l'Industrie et du Commerce tient une séance de travail avec la secrétaire d'État suisse à l'Économie

Samedi, 27 novembre 2021 à 21:28:42
 Font Size:     |        Print
 

Le ministre vietnamien de l'Industrie et du Commerce, Nguyên Hông Diên, travaille avec Mme Marie-Gabrielle Ineichen-Fleisch, secrétaire d'État suisse à l'Économie. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Dans le cadre de la visite officielle du Président vietnamien, Nguyên Xuân Phuc, en Suisse, le ministre vietnamien de l'Industrie et du Commerce, Nguyên Hông Diên, a eu le 26 novembre une séance de travail avec Marie-Gabrielle Ineichen-Fleisch, secrétaire d'État suisse à l'Économie.

Nguyên Hông Diên et Ineichen-Fleisch ont hautement apprécié les efforts des équipes chargés de négociation des deux parties lors des récentes négociations de l'Accord de libre-échange (ALE) entre le Vietnam et l'AELE afin de minimiser l'écart des divergences.

Après 16 négociations officielles depuis 2012 et de nombreuses réunions en ligne tant au niveau du chef de délégation qu'au niveau technique, les deux parties ont bien compris les exigences, les possibilités d’acceptation et les difficultés de chacune et se trouvent à un moment particulièrement opportun pour conclure les négociations de l'accord.

Nguyên Hông Diên a souligné que les deux parties devaient se concentrer sur la recherche d'une solution appropriée sur la base de 3 principes « Commerce harmonieux - Équilibre des intérêts - Gagnant-gagnant ». Pour favoriser les négociations, le Vietnam a suggéré à la Suisse, qui a un grand rôle et une grande réputation au sein de l'AELE, de convaincre les membres restants d'adopter une approche plus pragmatique, notamment dans les domaines où les deux parties sont concernées comme le commerce des marchandises, l’achat public et la propriété intellectuelle, afin que les deux parties puissent rapidement conclure cette négociation de l'ALE, apportant des avantages aux entreprises et aux consommateurs.

À l'issue de la rencontre, les deux parties ont convenu de faire des efforts pour conclure rapidement les négociations d'ALE entre le Vietnam et l'AELE, contribuant à promouvoir le fort développement des relations commerciales bilatérales.

Les deux parties considèrent qu'il s'agit d'une tâche prioritaire à accomplir afin de créer une base juridique solide pour les entreprises des deux pays, notamment en soutenant les petites et moyennes entreprises et le transfert de la technologie au Vietnam.

Afin de concrétiser la détermination des dirigeants, il est prévu que les deux parties auront des discussions techniques détaillées en marge de la 12e réunion ministérielle de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) à Genève à partir du 29 novembre au 3 décembre.

À cette occasion, Nguyên Hông Diên a également invité la secrétaire d'Etat suisse à l’Économie Ineichen-Fleisch, accompagnée d’une délégation d'entreprises suisses à effectuer une visite de travail au Vietnam dans les plus brefs délais.

Le même jour, le ministre de l'Industrie et du Commerce a participé au Forum d’entreprises de haut niveau Vietnam - Suisse coprésidé par le Président Nguyên Xuân Phuc et le Président suisse Guy Parmelin.

Nguyên Hông Diên a affirmé que le Vietnam s’était engagé lors de la 26e Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP26) à atteindre zéro émission nette de CO2 d'ici 2050. Le Vietnam lancera un programme de transition énergétique fort dès ce moment.

Le projet de programme de développement de l'électricité du Vietnam jusqu'en 2045 (Le plan directeur VIII) sera revu pour être cohérent avec les engagements énoncés, selon lesquels il est envisagé de réduire progressivement la proportion de sources d'énergie utilisant des énergies fossiles carburants, renforçant la capacité d'exploitation du gaz et des énergies renouvelables (éolien, solaire, biomasse...).

En conséquence, d'ici 2030, le Vietnam ne maintiendra que les centrales au charbon existantes et les projets préalablement approuvés par les autorités compétentes. Après 2030, le Vietnam ne développera plus de centrales électriques au charbon.

En outre, le Vietnam promulguera des mécanismes et des politiques pour encourager les projets utilisant des matériaux moins polluants, minimisant les émissions de gaz à effet de serre.

Le Vietnam a un besoin urgent de coopération en matière de technologie, de gouvernance et de ressources financières des pays partenaires et investisseurs. Le pays souhaite accueillir les investisseurs suisses, européens et des pays développés en général à venir au Vietnam pour une coopération d'investissement dans ce domaine prioritaire.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: