La Fête Hau Doong de l’ethnie Giáy à Lai Châu

Mercredi, 06 juillet 2022 à 11:08:40
 Font Size:     |        Print
 

Un numéro artistiaque lor de la Fête Hau Doong de l’ethnie Giáy. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Les Giáy sont également connus sous le nom de Pu Giáy ou Hun Giáy. Les Giáy de Lai Châu (au Nord du Vietnam) vivent dispersés dans 8 districts et villes de la province et totalisent environ 14 000 personnes, soit 3,09 % de la population de la province. La ville de Lai Châu est la localité avec le plus grand nombre d’ethnies Giay. Celles-ci se concentrent dans le quartier de Quyêt Thang, de la commune de San Thang.

Les Giáy cultivent du riz et du maïs sur des terrains relativement plats et confectionnent des gâteaux traditionnels.

La religion des Giáy de Lai Châu est l’animisme : la terre a le dieu de la terre, la forêt a le dieu de la forêt, la rivière a le dieu de la rivière.

Le dieu de la forêt est considéré comme la divinité la plus sacrée, protégeant les villageois dans la vie quotidienne.

Pour exprimer leur gratitude au dieu de la forêt, les Giáy organisent une cérémonie deux fois par an au 3e jour du 3e mois et au 6e jour du 6e mois du calendrier lunaire.

Chaque année, après le traditionnel Nouvel An lunaire, le peuple Giáy organise des Fêtes telles que Tu Ti, Lang Na et Hau Doong.

Pour la Fête Hau Doong, les Giáy se rendent dans la forêt pour adorer le dieu de la forêt, prier pour leur santé, la chance de chacun, des récoltes abondantes, etc. C’est l’une des coutumes qui devrait être préservée par l’humanité, afin d’inciter les gens à aimer la nature, à être conscients de la protection des forêts, à protéger la nature et à protéger l’environnement.

La Fête Hau Doong n’est pas seulement significative en termes de valeurs spirituelles, mais affirme également le rôle et la position d’une communauté proche et sociable qui respecte et protège la nature, considère les forêts comme la vie et contribue à la protection écologique durable.

NDEL

  Partager cet article