L’artisanat traditionnel de Hà Giang

Lundi, 19 juillet 2021 à 11:55:26
 Font Size:     |        Print
 

Les H'Mông se consacrent au tissage du lin depuis de nombreuses générations. Photo : hanoimoi.com.vn

Nhân Dân en ligne – Le tissage du lin, la fabrication des « khèn » (instrument de musique traditionnel des H’Mông), la gravure sur argent ou encore la fabrication de papier « ban » sont des métiers traditionnels de la province montagneuse de Hà Giang (au Nord du Vietnam).

Le tissage du lin

Les H'Mông se consacrent au tissage du lin depuis de nombreuses générations, notamment dans les 4 districts de Quan Ba, Dông Van, Mèo Vac et Yên Minh.

Les femmes H'Mông dès leur plus jeune âge ont appris toutes les étapes de ce métier, la plantation, la récolte, le filage, le tissage, la teinture et enfin la broderie pour confectionner des jupes, des chemises, des serviettes ou des taies d’oreiller, pour les membres de la famille.

Grâce à leur doigté, les produits en lin sont non seulement esthétiques, mais renferment également l’identité culturelle typique des H'Mông.

La fabrication de « khèn » (instrument de musique fétiche des H’Mông)

Si les femmes sont douées pour la plantation du lin et le tissage, les hommes sont doués pour fabriquer des « khèn » - un instrument de musique profondément attaché à la vie spirituelle et culturelle des H'Mông de Hà Giang. C’est un moyen de communication entre les humains les dieux et entre les couples lors des fêtes traditionnelles.

Ce métier s’est principalement développé dans les communes de Hô Quang Phin, Sung Trai et Vân Chai (district de Dông Van) avec des techniques de fabrication élaborées, nécessitant précision, ingéniosité, minutie et une oreille attentive.

Le « khèn » des H’Mông se compose de 6 tubes de bambou montés sur une boîte de résonance en bois. Les tubes sont assemblés du petit au grand et on y ajoute avec une fine feuille de cuivre pour créer le son. Puis l’artisan doit le polir, le décorer et l’accorder avoir un « khèn » parfait.

La gravure sur argent

C’est un métier séculaire à Hà Giang. Les artisans de la région possèdent des compétences uniques pour fabriquer des bijoux, des décorations de costumes et des objets en argent pour la vie quotidienne des minorités ethniques Dao et H'Mông, Lô Lô, Bố Y…

La gravure sur argent des Dao est la plus remarquable en raison de leur technique de gravure unique, qui permet de créer des motifs sophistiqués avec un fort contraste pour donner encore plus de relief aux objets.

La fabrication de papier « ban »

Le papier « ban » des Dao est apparu au début du XXe siècle, la plupart des foyers de production de cet artisanat sont concentrés dans le chef-lieu de Viêt Quang (district de Bac Quang).

Le papier « ban » est souvent utilisé pour écrire des placets ou imprimer les livres utilisés dans les cérémonies de « câp sac » (cérémonie de passage à l’âge adulte de l’ethnie minoritaire Dao), les prières, les funérailles ou les mariages.

NDEL