L’UNESCO ouvre un cours à but non lucratif pour les jeunes cinéastes vietnamiens

Mercredi, 06 octobre 2021 à 14:53:12
 Font Size:     |        Print
 

Photo : bureau de l'UNESCO au Vietnam

Nhân Dân en ligne — Ce cours en ligne a pour objectif d’aider les jeunes cinéastes vietnamiens à développer leurs projets de court métrage et à trouver des possibilités de production.

Le 4 octobre, l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), en coordination avec le Centre de soutien au développement des talents cinématographiques de l’Association du cinéma vietnamien, a organisé une cérémonie d’inauguration d’un cours à but non lucratif « On The Reel Film Lab » sur le développement des projets de court métrage au Vietnam.

Ledit cours est organisé en coopération avec le Centre d’échange culturel japonais au Vietnam, la Délégation Wallonie-Bruxelles (Belgique) au Vietnam et des organisations telles que HK Film, WallSound Post Production, Hanoi Grapevine et Colab Vietnam.

On The Reel Film Lab se tient en ligne en octobre 2021, sous la direction et avec la participation de nombreux réalisateurs et cinéastes vietnamiens et étrangers tels que les réalisateurs Pham Ngoc Lan, Truong Minh Quy, Bui Kim Quy, et Trinh Dinh Le Minh et le producteur Pimpaka Towira.

Après un mois d’appel à candidatures, On The Reel Film Lab a reçu près de 100 propositions de projets de films dans les genres suivants : long métrage, documentaire et hybride (combinaison de deux genres) envoyés par des individus ou des groupes d’auteurs.

Les six meilleurs projets ont été sélectionnés.

Après la fin du cours, les deux meilleurs projets recevront deux prix d’une valeur unitaire de 2 000 dollars.

Le cours On The Reel Film Lab fait partie du projet E-MOTIONS mené par l’UNESCO et ses partenaires, avec le soutien du Fonds fiduciaire japonais, afin d’améliorer la capacité des cinéastes et d’organiser des activités visant à renforcer les relations entre les cinéastes vietnamiens et ceux de la région.

Il s’agit de la première fois que l’UNESCO, en collaboration avec le Centre de soutien au développement des talents cinématographiques, organise un cours à but non lucratif pour les jeunes cinéastes, dans le but de les aider à acquérir des expériences auprès d’experts, de les accompagner dans la mise en œuvre de leurs premiers projets et de lancer leur carrière cinéaste.

NDEL