Création de mosaïques, loisir en vogue des jeunes saïgonnais

Lundi, 10 janvier 2022 à 23:17:55
 Font Size:     |        Print
 

Morceaux de verre colorés à Toong Teng Ceramic. Photo: CVN

Nhân Dân en ligne - Toong Teng Ceramic est devenu une destination prisée des jeunes saïgonnais le week-end qui s’adonnent à la création de mosaïques originales.

Niché au 2e étage d’un immeuble dans le 1er arrondissement de Hô Chi Minh-Ville, Toong Teng Ceramic est un nouvel espace de création artistique à la mode où chacun est libre de créer des mosaïques à partir de morceaux de verre ou de céramique. Ainsi, les visiteurs peuvent façonner de nombreux objets comme des assiettes, des pots ou encore des tasses colorées.

Apposer sa griffe personnelle

Le petit appartement dans le quartier de Tân Dinh regorge de mosaïques scintillantes, de plateaux remplis de morceaux de verre et de céramique rectangles de différentes tailles pour vétiller la créativité des visiteurs. Tous les week-end, c’est une ambiance des plus effervescentes, mêlant rires et conversations, qui prend place à Toong Teng Ceramic.

Selon Hà Tuc Dao, un des fondateurs de l’atelier, les jeunes qui s’y rendent sont encouragés à exécuter eux-mêmes toutes les étapes de confection, du choix de la taille de l’encadrement du tableau, à celui de l’image en passant par la découpe des morceaux de verre. Aux novices, des modèles plus simples pour faciliter le scellage sont conseillés.

Lorsque le modèle est choisi et dessiné, on enveloppe le verre dans du tissu, afin d’éviter les blessures, car une fois écrasés, les fragments sont très coupants. À l’aide d’une tenaille, on écrase le verre en petits morceaux. Sur l’encadrement, on dresse les détails et utilise de la colle pour sceller chaque morceau selon le modèle désiré. Chaque tableau est unique et constitue une véritable œuvre à la fois artistique et personnelle.

"Notre atelier présente cinq types d’encadrements de différentes tailles de 15x15 cm, 15x20 cm, 18x18 cm, 22x22 cm et 20x25 cm. Après que les clients aient choisi leur encadrement, je les consulte sur le traçage de leur tableau afin qu’ils puissent mémoriser les silhouettes. Cela leur permet également de chercher facilement des morceaux de verre convenables", informe M. Dao.

Le coût varie entre 400.000 et 600.000 dôngs la séance de deux ou trois heures. Certains clients aiment créer des œuvres de grande dimension, les frais varient selon la durée de chaque séance.

Épreuve de patience

S’étant rendu pour la première fois à Toong Teng Ceramic un week-end du début de décembre, Dang Dinh Hông, 29 ans, originaire de l’arrondissement de Tân Phu, souhaite faire une mosaïque en hommage à son chien récemment perdu.

Arrivé sur place, le jeune homme ne cache pas son dépaysement. Il dresse avec minutie et patience les détails de son chien. Dessiner, effacer et rebelote. M. Hông consacrera plusieurs heures à la création de son tableau. Il choisit ensuite les pierres et les découpe en morceaux. Le plus difficile est de choisir les fragments qui conviennent à chaque détail, chaque forme. "C’est la première fois que je réalise toutes les étapes de fabrication d’une mosaïque. Ça n’est pas facile du tout mais ce hobby m’aide à apprendre la patience et la minutie. Quel que soit le résultat final, je serai très content et fier d’avoir réalisé un produit artistique de mes propres mains", partage M. Hông.

Venant à l’atelier pour sa 6e séance afin de finir un tableau grand format inspiré de la peinture La Nuit étoilée du fameux peintre hollandais Vincent van Gogh, Thùy Mai affirme : "La fabrication des mosaïques est un divertissement relaxant permettant d’atténuer le stress après de longues heures de travail".

Toong Teng Ceramic accueille non seulement des Vietnamiens mais aussi des étrangers qui s’y rendent pour expérimenter. "La confection de mosaïques nécessite de la patience. Il est important de trouver les morceaux de verre qui conviennent à chaque détail. J’y retournerai un jour", déclare Mia, une touriste étrangère de 30 ans.

En plus de la création de mosaïques, les clients rapportent chez eux les objets en céramique qu’ils ont fabriqués de leurs mains, à savoir bols, tasses et autres assiettes. En effet, une fois les produits terminés, les employés de Toong Teng Ceramic les laissent sécher, les trempent dans l’émail avant de les faire cuire au four. Les créations sont ensuite délivrées aux clients trois semaines après. -

CVN/NDEL