La France lance un nouveau projet pour préserver le patrimoine vietnamien

Mardi, 10 mai 2022 à 14:11:39
 Font Size:     |        Print
 

L'ambassadeur de France au Vietnam, Nicolas Warnery, s'exprime lors de l'événement. Photo: baoquocte.vn

Nhân Dân en ligne - Ce projet, doté d’un budget de 18 milliards de dôngs, aidera le patrimoine culturel et naturel du Vietnam à être promu et mieux protégé pour les générations actuelles et futures.

Le 9 mai, l’ambassade de France au Vietnam a tenu une conférence de presse pour annoncer le lancement du projet de coopération « Partager et préserver le patrimoine vietnamien ».

Lors de cette conférence de presse, l’ambassadeur de France au Vietnam, Nicolas Warnery, a exprimé l’importance de la coopération culturelle entre la France et le Vietnam dans de nombreux domaines, notamment dans le domaine des musées et du patrimoine.

Pendant la période 2004-2011, la France a apporté de nombreuses contributions à la valorisation des patrimoines vietnamiens à travers le projet « Réévaluer le patrimoine muséal du Vietnam ».

Il s’agit d’un projet réussi avec la participation d’un groupe d’experts français ayant une expertise dans de nombreux domaines différents, ainsi que de nombreuses agences vietnamiennes, pour développer des projets à grande échelle tels que le Musée d’Ethnologie du Vietnam, le Musée de la Sculpture Cham à Dà Nang (au Centre) ou le Musée de Dak Lak (sur les hauts plateaux du Centre).

Le lancement du projet « Partager et préserver le patrimoine vietnamien » ouvre une nouvelle phase dans la coopération entre les deux pays, comme indiqué dans la déclaration conjointe, lors de la visite du Premier ministre vietnamien, Pham Minh Chinh, concernant le domaine de la préservation, de la formation des exports ainsi que des échanges professionnels à Paris, en novembre 2021.

Nicolas Warnery a déclaré que le projet de coopération mettra en œuvre de nombreuses activités dans 3 grands contenus : la formation professionnelle du personnel travaillant dans l’industrie muséale au Vietnam ; le développement des programmes de formation aux métiers des musées dans les universités vietnamiennes ; le soutien dans la conception de projets pilotes en conservation du patrimoine dans les trois régions du Vietnam, tels que la rénovation du Centre d’accueil des visiteurs du Parc national de Cuc Phuong à Ninh Binh (au Nord), l’appui au Centre de communication et d’éducation à l’environnement de l’aire marine protégée de Cu Lao Chàm, dans la province de Quang Nam (au Centre), ainsi que la conception et la réalisation des « boîtes à histoires » pour les musées de Hô Chi Minh-Ville (au Sud).

Lors de la conférence de presse, la conseillère, Sophie Maysonnave, a souligné que la coopération culturelle, notamment dans le domaine des musées et du patrimoine, est l’un des piliers solides et pérennes entre les deux pays.

« Bénéficiant d’une grande expérience dans le domaine muséal français avec près de 1 300 musées et avec les 137 musées du Vietnam, la France dispose actuellement d’une grande expertise dans le domaine de l’utilisation de l’espace d’exposition et dans la façon d’attirer les jeunes. Je suis convaincue que ces précieuses expériences seront transmises à mes collègues au Vietnam », a partagé Sophie Maysonnave.

S’exprimant lors de l’événement, Denis Duclos, directeur des relations extérieures du Musée national d’histoire naturelle français, a remercié l’ambassade de France au Vietnam d’avoir demandé à participer à ce projet et a partagé la coopération avec des universités au Vietnam, dont l’Université de technologie de Hanoï et l’Université nationale de Hô Chi Minh-Ville sur la biodiversité.

Ces derniers temps, la qualité et les activités de préservation du patrimoine ainsi que des musées ont largement contribué à faire de la France une destination touristique de premier plan dans le monde et représentent des contributions positives à la croissance économique de la France.

En 2019, la contribution de l’industrie du tourisme et du voyage au PIB de la France a atteint 211 milliards d’euros.

Selon l’ambassadeur de France, la préservation et la valorisation créent des opportunités d’emplois de qualité et contribuent à une croissance économique durable.

NDEL