L'image de l'Oncle Hô sur les billets du Vietnam

Jeudi, 20 mai 2021 à 10:13:33
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne - Le portrait du Président Hô Chi Minh a toujours été omniprésent sur les billets de banque, des premiers papiers-monnaies de la République démocratique du Vietnam émis en 1946 aux actuels billets en polymère sortis en 2003.

Le Président Hô Chi Minh représenté sur le billet de 100 dôngs, émis entre 1946 et 1949. Photo : VNN/CVN.

Cela fait 75 ans que les premiers papiers-monnaies du pays ont été émis. Depuis, les billets vietnamiens ont toujours été à l’effigie du Père de la Nation, et ce malgré les changements sociopolitiques. Un privilège accordé à ce grand leader qui a marqué l’histoire du pays et qui est digne de la vénération que lui vouent tous les Vietnamiens.

Billets de l’Oncle Hô

Le 1er décembre 1945, juste trois mois après la fondation de la République démocratique du Vietnam, les premières pièces en aluminium de 2 hào (un hào équivalait au dixième du dông) ont été émises. Sortirent ensuite celles de 5 hào, le 21 janvier 1946.

Et c’est le 31 janvier 1946 que le Président Hô Chi Minh signa l’arrêté sur l’émission dans la région Centre des premiers billets en papier de la République démocratique du Vietnam, pour remplacer les piastres indochinoises.

Le 13 août 1946, ils furent disponibles dans tout le Nord. Après la deuxième session de l’Assemblée nationale (première législature), en novembre de la même année, le gouvernement autorisa le ministère des Finances à continuer à émettre ces monnaies à l’échelle nationale.

Ces coupures de 100, 20, 5 et un dông, à l’effigie du Président Hô Chi Minh au recto et des ouvriers, paysans et soldats - représentant les classes sociales - au verso, portaient la mention "République démocratique du Vietnam" et les signatures du ministre des Finances, Pham Van Ðông, et du directeur du Trésor central, Pham Khoa.

Une vingtaine d’artistes, la plupart diplômés du Collège des beaux-arts d’Indochine, participèrent à la composition des billets, placés sous le thème "Éradiquer la famine, l’ignorance et les envahisseurs étrangers".

Vénération pour le Père de la Nation

D’après le dessinateur Hô Trong Minh, un designer du billet en polymère de 10.000 dôngs, sorti en 2003, il y a seulement deux personnages dans le monde représentés sur les billets de leur vivant : la reine Elizabeth II et le Président Hô Chi Minh. Cependant, alors que la première est connue dans le monde entier, le second n’occupait le poste de président de la République que depuis quatre mois lorsque les billets de banque à son image furent imprimés.

Ainsi, avant la naissance de la République démocratique du Vietnam, le 2 septembre 1945, très peu de Vietnamiens connaissaient son visage. Une fois les monnaies à son effigie émises, beaucoup de gens les appelèrent affectueusement les "billets ou monnaies de l’Oncle Hô".

Billets en polymère à l’effigie du Président Hô Chi Minh, émis en 2003. Photo : My Anh/CVN.

"Il s’agissait des monnaies officielles émises par le gouvernement vietnamien. Outre leur rôle habituel de moyen de paiement, elles revêtaient aussi une valeur particulière en termes de culture, d’art et de politique nationale du fait qu’elles étaient étroitement liées aux circonstances très spéciales de la révolution vietnamienne dans les années d’édification et de développement du pays", a estimé le Dr. Nguyên Dai Lai, ancien directeur adjoint du Département de la stratégie et du développement bancaires relevant de la Banque d’État du Vietnam.

"En particulier, ces billets témoignent également de l’affection de notre peuple pour l’Oncle Hô, le leader bien-aimé de la nation. Ce sentiment est devenu la force qui l’a encouragé à surmonter les difficultés au plus fort de la guerre, afin de parvenir à la victoire ultime", a-t-il ajouté. Et de souligner que "les billets nationaux émis par la Banque d’État depuis 1946, quels que soient leur valeur ou leur matériau, sont toujours illustrés par l’Oncle Hô bien-aimé".

En 2003, la Banque d’État a mis en circulation des billets en polymère, qui sont beaucoup plus résistants que ceux en papier et dont les motifs sont davantage visibles grâce aux techniques d’impression modernes.

Le portrait du Président Hô Chi Minh y a gagné en détails, permettant de voir clairement son visage doux et ses yeux brillants ainsi que son front haut, signes d’intelligence.

Nguyên Xuân Tang a dessiné les portraits de l’Oncle Hô sur ces billets de 20 000, 50 000, 200 000 et 500 000 dôngs. Il a partagé que "réaliser son portrait de face fut un véritable défi pour les designers des billets. Il n’est pas facile de dessiner ses cheveux et sa barbe, car clairsemés. Mais le plus grand défi, ce sont ses lèvres. Il faut faire en sorte que leurs commissures rendent son visage souriant. Et ses yeux doivent à la fois être brillants, doux et généreux, reflétant sa personnalité profonde".

Si les dessins ont quelque peu changé avec le temps, la figure de l’Oncle Hô est toujours présente sur les billets vietnamiens depuis 75 ans, attachée qu’elle est à l’indépendance du pays.

VNA/NDEL