Le Vietnam est le deuxième plus grand producteur de café dans le monde

Lundi, 04 octobre 2021 à 11:31:05
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration : nhanongxanh.vn

Nhân Dân en ligne – À la fin de 2020, les 10 plus grands producteurs de café mondiaux occupaient 87 % du marché. Ces 10 pays étaient : le Brésil (37,4 %), le Vietnam (17,1 %), la Colombie (8,4 %), l’Indonésie (7,1 %), l’Éthiopie (4,3 %), le Honduras (3,6 %), l’Inde (3,4 %), l’Uganda (3,3 %), le Mexique (2,4 %) et le Pérou (2,2 %).

Le Vietnam a conquis le marché mondial avec son café Robusta à bas prix. À l’heure actuelle, le Vietnam représente 40 % de la production mondiale du café robusta. Au cours de ces trois dernières décennies, le café a contribué de façon importante à la croissance du secteur agricole et du PIB national.

La caféiculture a créé 500 000 emplois directs et indirects et constitue le principal moyen de subsistance pour des milliers de familles dans les zones de production agricole. Ces dernières années, la valeur d’exportation du café a représenté 15 % des exportations agricoles du pays et a souvent contribué à plus de 10 % du PIB provenant du secteur agricole.

Face aux défis engendrés par le changement climatique, le secteur du café vietnamien cherche à améliorer la qualité de ses produits pour maintenir sa deuxième position dans le classement des plus grands producteurs du café au monde.

Au Vietnam, la caféiculture remonte au 19e siècle lorsque les Français avaient développé des plantations en Indochine française. De seulement 5 900 hectares de caféiers au début des années 1990, le pays a atteint 0,5 million d’hectares de caféiers et une production de 25 millions de sacs de café en 2010. Le démantèlement des fermes d’État et la libéralisation de l’agriculture ont amené des centaines de milliers de paysans à coloniser les terres du plateau central, afin de créer chacun une exploitation familiale, le mouvement le plus puissant et le plus rapide de l’histoire de la caféiculture.

En 2004, le pays devient le deuxième producteur mondial, avec 0,83 million de tonnes, devant l’Indonésie (0,7 million de tonnes) et la Colombie (0,66 million de tonnes). La croissance des surfaces plantées résulte entièrement d’une volonté politique, encouragée par la Banque mondiale, qui a fait du pays le premier producteur mondial de robusta, alors qu’il n’était que le 31e en 1987.

La plupart des caféiers cultivés dans le pays sont de variété Robusta, représentant 92,9 % de la surface et 97 % de la production totale et avec une production moyenne qui dépasse 2,3 tonnes par hectare. Les caféiers robusta sont omniprésents dans les provinces dans les Hauts-Plateaux, telles que Dak Lak (190 000 ha), Lâm Dông (162 000 ha), Dak Nông (135 000 ha), Gia Lai (82 000 ha) et Kon Tum (13 500 ha). La culture des caféiers arabica est plus développée dans les provinces dans le Nord et le Centre comme Son La, Nghê An et Quang Tri.

En 2014, le gouvernement vietnamien a élaboré un plan de développement durable du secteur du café jusqu’en 2020 et sa vision pour 2030, avec l’objectif d’atteindre un chiffre d’affaires de 6 milliards de dollars à l’exportation dans la décennie à venir.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: