Les produits agricoles nourrissent des attentes à l’égard du « super accord » RCEP

Jeudi, 06 janvier 2022 à 22:10:16
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration : tuoitre.vn

Nhân Dân en ligne - L'accord de partenariat économique régional global (RCEP) avec 15 pays signataires et un PIB allant jusqu'à 26 200 milliards de dollars est entré en vigueur le 1er janvier 2022. Beaucoup d’entreprises et de dirigeants des provinces du delta du Mékong espèrent promouvoir les chaînes de valeur et l’économie du Vietnam.

Lê Van Chung, directeur général de la Compagnie multinationale par actions de développement et d'investissement (IDI) du groupe Sao Mai, a déclaré le 2 janvier que plus de 50 % du chiffre d'affaires de ce groupe se réalisait déjà sur le marché des 15 pays membres du RCEP.

Augmentation du chiffre d’affaires

L’entrée en vigueur de cet accord créera de grands avantages pour les entreprises. « Auparavant, les 15 membres de cet accord mettaient en place des barrières techniques, des tarifs ou des quarantaines différents… Cependant, lorsque cet accord entre en vigueur, les 15 pays appliqueront les mêmes règles »

Les taxes, les frais et les barrières tarifaires seront mis en œuvre de manière synchrone et seront fortement réduits. Toutes les entreprises doivent avoir fait une certaine préparation, car ce terrain de jeu n'est pas d'un niveau élevé par rapport aux États-Unis ou à l'Europe. Comme ces entreprises ont déjà exporté leurs marchandises vers ces deux marchés, elles pourraient tout à fait répondre aux exigences de ce terrain de jeu RCEP», a déclaré Lê Van Chung.

Le dirigeant de l'IDI a estimé que pour pénétrer dans ce marché, les entreprises doivent passer par de nombreuses étapes d’exploration du marché, d'études de marché, en particulier de promotion commerciale des produits vietnamiens sur ce marché.

Pour introduire le pangasius sur ce marché, le ministère de l'Industrie et du Commerce doit aider les entreprises à promouvoir leurs marques, rechercher de nombreux marchés, en particulier contrôler le processus de production strictement par les entreprises exportatrices.

La plupart des grandes entreprises telles que Nam Viêt, Vinh Hoan, Sao Mai... sont déjà présentes sur le marché de ces 15 pays.

Avec l’entrée en vigueur de l'accord RCEP en janvier 2022, le chiffre d’affaires des entreprises exportatrices de pangasius et de produits agricoles du Vietnam augmentera, mais en fonction de la « santé » des entreprises. L'IDI peut augmenter son chiffre d’affaires de 10-15% mais pas encore une croissance rapide, car sur le nouveau marché, il est nécessaire de créer une marque nationale et de développer des relations avec des clients stratégiques, selon Lê Van Chung.

Certains chefs d'entreprise partagent également ce point de vue, mais pensent que ce sera un long parcours, car les partenaires du RCEP comme la Chine, le Japon, la République de Corée, la Nouvelle-Zélande… ne sont pas des marchés faciles.

Attentes quant au développement agricole

La province de Dông Thap en particulier et le delta du Mékong en général disposent d’un fort potentiel d'exportation des produits agricoles et aquatiques. RCEP constitue un nouveau marché qui peut aider les entreprises à accroître leurs exportations, a déclaré le président du Comité populaire de la province de Dông Thap, Pham Thiên Nghia.

Les entreprises d'exportation de la province de Dông Thap ont exporté des produits agricoles et aquatiques vers 150 pays à travers le monde. L’entrée en vigueur du RCEP créera plus d'avantages fiscaux, a-t-il fait savoir.

Il a demandé au ministère de l'Industrie et du Commerce d'accompagner les entreprises pour les aider à pénétrer plus facilement sur le marché du RCEP. La province fera son propre travail comme certifier ou localiser des zones d'élevage, créer des marques de produits, a déclaré Pham Thiên Nghia.

En ce qui concerne les activités extérieures pour entrer sur ce marché du RCEP ou retracer l'origine, le ministère de l'Industrie et du Commerce et le ministère de l'Agriculture et du Développement rural soutiendront les entreprises, a-t-il souligné.

NDEL