Le riz vietnamien surmonte les obstacles

Jeudi, 20 janvier 2022 à 13:41:41
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration : nongnghiep.vn

Nhân Dân en ligne — 2021 a été une année difficile pour la filière de riz du Vietnam. Malgré tout, les entreprises ont atteint des résultats positifs grâce aux mesures flexibles.

En 2021, le Vietnam a maintenu sa position dans le classement des trois plus grands exportateurs de riz au monde, avec une valeur de 3 milliards de dollars et une production dépassant 6 millions de tonnes. Selon l’association de vivres du Vietnam (VFA), les exportateurs vietnamiens de riz ont appliqué plusieurs mesures pour faire face aux défis sans précédent engendrés par la pandémie de Covid-19.

Pham Thai Binh, directeur général de la société Trung An, dans la ville de Cân Tho, a raconté : « Pendant la quatrième vague de la pandémie, nous avons mis en place le modèle dit de “3 sur place” (les ouvriers mangent, dorment et travaillent sur leur lieu de travail) pour garantir la sécurité des ouvriers et maintenir les activités de nos usines. Immédiatement après la “nouvelle normalité”, nous sommes rapidement revenus à l’état normal. En 2021, nous avons expédié 197 000 tonnes de riz, dont 60 000 tonnes à l’étranger, pour une valeur de 31 millions de dollars, soit une hausse de 67 % par rapport à 2020 ».

Dô Hà Nam, vice-président de la VFA, a fait savoir que le ministère de l’Industrie et du Commerce avait organisé un groupe de travail spécial au Sud pour aider les entreprises à surmonter les difficultés dues à l’interruption de la chaîne d’approvisionnement.

Il a estimé que les perspectives de 2022 sont positives, surtout sur les marchés à fort potentiel tels que les pays africains ou les Philippines. À cela s’ajoutent les impacts positifs des accords de libre-échange de nouvelle génération que le Vietnam a signé.

« Juste à la fin de 2021, les grandes entreprises de la filière telles que Intimex et Trung An ont reçu des commandes de grande valeur. Avec un réseau solide de partenaires aux Philippines et en Chine, Intimex a eu des commandes pour les six premiers mois de 2022. Quant à Trung An, elle a conclu des contrats d’un volume de plusieurs dizaines de milliers de tonnes pour le marché sud-coréen », a-t-il dit.

Pham Thai Binh a annoncé : « Nous avons conclu un contrat d’exportation de 15 000 tonnes de riz vers la République de Corée, pour une valeur de 369 dollars la tonne, ce qui est de 31 dollars plus élevés que le prix moyen. Ce lot arrivera au port de Gwangyang entre mars et juin 2022. Outre la R. de Corée, nous avons signé plusieurs contrats avec des partenaires européens et asiatiques et à des prix plus élevés qu’en 2021 ».

« Nous espérons que la filière enregistrera de nouveaux records en 2022 », a annoncé Dô Hà Nam.

NDEL