Le fruit du dragon vietnamien n’est disponible que dans les hôtels et les Fêtes en Inde

Samedi, 29 janvier 2022 à 09:12:26
 Font Size:     |        Print
 

Le fruit du dragon. Photo : congthuong.vn

Nhân Dân en ligne - Le fruit du dragon vietnamien est peu présent en Inde, c’est donc un marché avec beaucoup de potentiel.

C’est ce qu’a déclaré Bùi Trung Thuong, conseiller commercial du Vietnam en Inde.

En se basant sur l’évolution des exportations vietnamiennes vers le marché indien de 2014 à aujourd’hui, on constate que les produits à base de fruits du dragon sont de plus en plus populaires.

Les données du ministère vietnamien de l’Industrie et du Commerce montrent que les parts de marché ont fortement augmenté, passant de 27 % entre 2014 et 2015 à 52 % entre 2018 et 2019.

Le fruit du dragon du Vietnam a représenté près de 90 % des importations indiennes de ce fruit au cours des 7 derniers mois.

Selon le ministère de l’Industrie et du Commerce, l’Inde est un marché à forte demande de fruits et légumes et sensible aux fluctuations des prix. Dans le contexte actuel, en raison des difficultés pour exporter les fruits du dragon vers la Chine, les entreprises peuvent rechercher et promouvoir leurs exportations vers l’Inde à court et à long terme.

Évaluant ce marché, Dô Quôc Hung, directeur adjoint du Département du marché Asie-Afrique relevant du ministère de l’Industrie et du Commerce, a déclaré que l’Inde était un marché clé de la région de l’Asie du Sud et qu’il avait un potentiel important pour les fruits du dragon vietnamiens.

Le Vietnam et l’Inde entretiennent de bonnes relations depuis 50 ans. Leur partenariat stratégique intégral a fait de grands progrès et le marché indien représente près de 1,4 milliard de personnes.

Il y a beaucoup de végétariens et leurs habitudes alimentaires engendrent une forte demande de fruits.

Les Indiens apprécient le fruit du dragon en raison de ses bienfaits pour la santé, de sa saveur et de ses nombreux nutriments, a déclaré Dô Quôc Hung.

Bien que l’Inde ait également commencé à planter des fruits du dragon dans certains États du pays sur une superficie d’environ 3 000 à 4 000 hectares, avec une production d’environ 12 000 tonnes par an, la production de fruits du dragon en Inde est encore très faible et la qualité n’est pas aussi bonne que celle du Vietnam, a fait savoir Bùi Trung Thuong, conseiller commercial vietnamien en Inde.

Ces dernières années, le ministère de l’Industrie et du Commerce, en collaboration avec le bureau commercial du Vietnam en Inde, s’est concentré sur l’introduction des fruits du dragon vietnamiens sur le marché indien, en aidant les entreprises à se connecter avec les importateurs indiens et en promouvant la publicité et le marketing de ce fruit aux consommateurs indiens.

Plus précisément, le bureau commercial du Vietnam en Inde a soutenu de nombreuses délégations commerciales nationales pour promouvoir le fruit du dragon sur ce marché. Actuellement, de nombreuses entreprises vietnamiennes exportent vers ce marché potentiel.

Après les programmes de promotion, les consommateurs indiens sont devenus très demandeurs pour les fruits du dragon vietnamiens et le volume des exportations du Vietnam vers l’Inde n’a cessé d’augmenter.

Selon Dô Thanh Hai, conseiller de l’ambassade du Vietnam en Inde, bien que le chiffre d’affaires des exportations de fruits du dragon vers l’Inde n’ait cessé d’augmenter ces dernières années, il est toujours inférieur au potentiel et à la demande de l’Inde.

Dô Thanh Hai a appelé les entreprises vietnamiennes à accompagner les agences d’État pour mener à bien des programmes publicitaires à grande échelle en Inde, afin de faire connaitre les bienfaits du fruit du dragon pour la santé humaine.

Malgré les limitations existantes, le bureau commercial du Vietnam en Inde recommande que les associations et les entreprises exportatrices vietnamiennes de fruits du dragon accordent plus d’attention au marché indien et réalisent davantage d’études de marché et de recherches de partenaires indiens.

NDEL