Le riz vietnamien accumule les commandes

Lundi, 09 mai 2022 à 10:01:34
 Font Size:     |        Print
 

Dans une usine de riz au Sud. Photo : dantri.com.vn

Nhân Dân en ligne - Ces derniers temps, le prix à l'exportation du riz vietnamien n'a cessé de grimper. Outre la demande croissante mondiale due à la pandémie de Covid-19 ainsi qu’à la crise russo-ukrainienne, la marque et la qualité de riz vietnamien de plus en plus améliorées sont aussi des raisons importantes.

Selon l’Association des vivres du Vietnam (VFA), sur le marché mondial, le prix du riz vietnamien conserve toujours une position de leader parmi les pays exportateurs.

Lors de la première semaine d'avril, le prix du riz à 5% de brisures a augmenté de 12-15 dollars la tonne par rapport au début de l'année et d'environ 10 dollars la tonne par rapport à la première semaine de mars 2022, pour s'établir à 415 dollars la tonne. Alors qu'en Thaïlande, ce riz se négocie actuellement à 408-412 dollars la tonne.

Le groupe Tân Long a récemment exporté plus de 100 tonnes de riz bio vers le Japon. Cela contribue à augmenter non seulement de 20% la valeur de cette commande, mais également à affirmer sa marque sur ce marché exigeant.

Quant à la compagnie générale des vivres du Nord, qui exportait auparavant pour l’essentiel du riz blanc de moyenne qualité, augmente ses ventes de riz de haute qualité et recherche activement de nouveaux marchés. Actuellement, son ratio d'exportation de ces deux types de riz est de 50:50.

Le ministère de l'Industrie et du Commerce a expliqué que modifier la structure des exportations de riz dont l’augmentation du volume de riz de haute qualité est l'une des raisons expliquant la hausse de la valeur des exportations nationales.

Cela explique pourquoi le prix du riz vietnamien est plus élevé que celui d'autres grands pays exportateurs traditionnels. Malgré tout, les commandes sont toujours aussi nombreuses.

Ces dernières années, les riz basmati ("parfumés") vietnamiens tels que ST24, ST25, Jasmine... ont pénétré certains marchés importants de l'UE, contribuant à augmenter le chiffre d'affaires à l'exportation de cette filière. Il est prévu qu'en 2022, les exportations vers ces marchés atteindront au moins 60 000 tonnes, en tête l'Allemagne, l'Italie et la Pologne.

Les exportations nationales de riz au premier trimestre ont atteint 1,48 million de tonnes pour une valeur de 715 millions de dollars, en hausse respectivement de 24% et 10,5% en un an, selon le ministère de l’Agriculture et du Développement rural.

Avec la tendance à la hausse des prix, les perspectives d’exportations d’ici la fin de l’année demeurent excellentes.

CPV/NDEL