Sanofi Vietnam et la GIZ travaillent ensemble pour promouvoir la biomasse issue de la balle de riz

Vendredi, 24 septembre 2021 à 10:58:25
 Font Size:     |        Print
 

Le cérémonie de signature du mémorandum de coopération entre Sanofi Vietnam et la GIZ. Photo : congthuong.vn

Nhân Dân en ligne – Le 23 septembre, la société Sanofi Vietnam et le Projet de protection du climat via les marchés de bioénergies durables (Projet BEM) de l’Agence de coopération internationale allemande pour le développement (GIZ) au Vietnam ont signé un mémorandum de coopération visant à mettre en œuvre un projet intitulé « Le riz, une nouvelle ressource énergétique durable ».

Ce projet est une initiative lancée par Sanofi Vietnam qui vise à atteindre la neutralité carbone en 2025. C’est l’une des trois initiatives pour l’environnement financées par le fonds « Agir pour notre planète » du groupe transnational français Sanofi.

Le secteur secondaire est celui qui connaît la plus grande vitesse de croissance et qui contribue le plus au développement de l’économie vietnamienne. Mais l’effervescence des activités de production signifie un volume grandissant d’émissions de CO2 dans l’environnement. Pour ressourdre ce problème, le Vietnam doit profiter de ses avantages en tant que cinquième plus grand producteur du riz mondial. En effet, chaque année, le pays produit environ 10 millions de tonnes de balle de riz, une ressource énergétique capable de remplacer les combustibles fossiles comme le charbon et le pétrole.

Par ailleurs, la cendre de balle de riz, produit dérivé de la combustion de la balle de riz, possède une teneur élevée en silice, d’autant plus élevée que la combustion est complète et qu’elle se fait à haute température. La silice est utilisée comme un additif dans plusieurs industries.

« Le riz, une nouvelle ressource énergétique durable » est un projet de Sanofi Vietnam, en collaboration avec le Projet BEM et la GIZ, pour réaliser son objectif de remplacer le combustible fossile par la biomasse, ce qui permettra de réduire ses émissions de gaz à effet de serre et de déchets polluants.

Sanofi Vietnam a pour but de réduire les émissions de CO2 de 2 300 tonnes par an et d’utiliser entièrement la biomasse de la balle de riz dans sa production.

Lors de la cérémonie de signature, le directeur du Projet BEM, Nathan Moore, a déclaré : « Il s’agit d’un projet de grande signification et innovant, car il est pionnier dans l’utilisation des ressources énergétiques durables dans la production et il permet de profiter de la balle de riz, une ressource naturelle abondante au Vietnam. Cela s’harmonise avec l’objectif du Projet BEM. Je souhaite qu’avec les assistances techniques de la GIZ, le projet obtienne des résultats positifs contribuant au développement de l’écosystème industriel durable au Vietnam dans l’avenir ».

Soulignant la responsabilité sociale de Sanofi, Eric Auschitzky, directeur d’exploitation de Sanofi Vietnam, a dit : « Sanofi s’engage à protéger l’environnement mondial et à promouvoir le développement durable au Vietnam. C’est pour cette raison que nous avons déployé des efforts importants pour diminuer les impacts de nos activités sur l’environnement. En effet, nous nous efforçons de réduire les déchets plastiques et de minimiser l’utilisation du papier cartonné. Nous avons construit un jardin écologique à l’intérieur de notre usine. Notre projet de coopération avec la GIZ est un grand pas en avant, manifestant la volonté de Sanofi Vietnam en matière de conversion énergétique vers les énergies renouvelables. Nous souhaitons devenir ambassadeurs de la biomasse issue de la balle de riz et promouvoir cette solution auprès des autres entreprises pour que nous puissions nous orienter ensemble vers un avenir zéro carbone sur l’ensemble du pays ».

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: