Le développement des énergies vertes, une orientation à long terme du gouvernement vietnamien

Jeudi, 17 mars 2022 à 14:17:20
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration : doanhnhansaigon.vn

Nhân Dân en ligne — Possédant un fort potentiel et des opportunités de développer les énergies renouvelables, le Vietnam s’efforce de réaliser ses engagements pris lors de la COP 26, notamment l’engagement visant à atteindre la neutralité carbone vers 2050.

Des projets ambitieux

Pour ce faire, le ministère de l’Industrie et du Commerce a élaboré un plan de mise à jour du « projet du plan national de développement de l’électricité pour la période 2021-2030, avec vision à l’horizon 2045 » (projet du Plan national de l’électricité VIII). Ce plan a pour objectif de réduire la dépendance au charbon, de développer le gaz naturel liquéfié (GNL), d’augmenter la part des énergies renouvelables dans la production de l’électricité et de renforcer l’efficacité énergétique.

Lors d’une rencontre avec le président de la COP 26, Alok Kumar Sharma, le ministre de l’Industrie et du Commerce, Nguyên Hông Diên, l’a informé du projet du Plan national de l’électricité VIII. Il a fait savoir : « Ce texte envisage un accroissement important de la part des énergies renouvelables (dont l’énergie éolienne représentera la majorité) dans la structure énergétique du pays. En 2030, la puissance totale issue des énergies renouvelables devrait atteindre 38 MW, ce qui représentera 24 % du total. C’est un objectif ambitieux, car dans de nombreux pays développés, même aux États-Unis, ce taux se situe entre 14 % et 15 %. Vers 2045, les énergies solaires et éoliennes seront fortement développées. La puissance totale des énergies renouvelables (à l’exception de l’énergie hydroélectrique) devrait atteindre 56 GW, représentant 45 % de la structure énergétique nationale ».

En 2021, la puissance totale des énergies renouvelables a atteint 20 670 MW, soit 27 % de la puissance installée de tout le réseau électrique national. La production des énergies renouvelables a atteint 31,5 milliards de kWh, représentant 12,26 % de la production énergétique du pays.

Le Vietnam compte à ce jour 70 projets d’énergie éolienne d’une puissance de 3 987 MW. Ces projets ont produit 3,34 milliards de kWh en 2021, soit 1,3 % de la production énergétique nationale. L’énergie solaire, pour sa part, a représenté 10,8 % de la production énergétique nationale en 2021.

En septembre 2021, la puissance installée de l’énergie issue de la biomasse et des déchets a atteint 321 MW. Ce sont de bons résultats dans le contexte de la pandémie de Covid-19.

Lors du 4e Sommet du Groupe de partenariat énergétique du Vietnam (VEPG), qui a eu lieu en janvier à Hanoi, le vice-ministre de l’Industrie et du Commerce, Nguyên Hoang An, a souligné : « Le gouvernement vietnamien renforcera la restructuration de son secteur énergétique, tout en optimisant ses ressources internes et en profitant des assistances de la part de ses partenaires de développement ».

À l’heure actuelle, le Vietnam renforce la mise en œuvre de la troisième phase du programme national sur l’efficacité énergétique. En même temps, le ministère de l’Industrie et du Commerce s’efforce d’élaborer et de perfectionner le plan national de l’électricité VIII, le plan global de développement des énergies et la stratégie de développement du secteur de charbon du Vietnam. Ces projets constitueront une base importante permettant d’accélérer le développement du secteur énergétique dans les temps à venir et la transition énergétique durable.

Vers la réalisation des engagements pris lors de la COP 26

Lors de la COP 26, le Vietnam a annoncé son intention de prendre des mesures plus fortes visant à réduire ses émissions de gaz à effet de serre sur la base de ses ressources internes, des assistances financières et du transfert technologique de la part de la communauté internationale. En particulier, le pays s’est engagé à atteindre zéro émission nette en 2050.

Actuellement, le gouvernement vietnamien renforce sa coopération avec ses partenaires internationaux, fait appel au soutien des organisations de développement internationales, mobilise les aides des organismes concernés et promeut la participation du secteur privé, des organisations non gouvernementales et des instituts de recherche dans ce processus.

Ngô Duc Lâm, ancien vice-directeur de l’Institut des énergies, a prévu que les prix de l’énergie éolienne connaîtraient une forte baisse dans l’avenir. Ces trois dernières années, les énergies renouvelables ont représenté 20 % de la puissance installée totale. Vers 2050, ce chiffre devrait augmenter à 45 %, voire 50 %. Selon lui, c’est tout à fait faisable.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: