La BM aide le Vietnam à promouvoir l’efficacité énergétique dans les industries

Vendredi, 06 mai 2022 à 10:59:27
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration : VNA

Nhân Dân en ligne – Le 5 mai, le ministère vietnamien de l’Industrie et du Commerce a collaboré avec la Banque mondiale (BM) au Vietnam pour lancer le projet « Promouvoir l’efficacité énergétique dans les industries au Vietnam » (VSUEE).

Ce projet est financé par le Fonds vert pour le climat, par l’intermédiaire de la BM, et géré par le ministère vietnamien de l’Industrie et du Commerce.

Dans son discours, Trinh Quôc Vu, chef adjoint du département de l’Efficacité énergétique et du Développement durable (relevant du ministère de l’Industrie et du Commerce), a expliqué : « L’efficacité énergétique permet de garantir l’indépendance énergétique nationale, de développer l’économie, de protéger l’environnement et de réduire les émissions de gaz à effet de serre. À l’heure actuelle, les industries vietnamiennes représentent 47 % de la consommation énergétique du pays. Selon des enquêtes du Programme national de l’efficacité énergétique pour la période de 2019 à 2030 (VNEEP3), nos industries sont capables d’augmenter de 20 à 30 % leur efficacité énergétique ».

« Le projet VSUEE a pour objectif d’inciter la communauté des entreprises à changer leurs technologies, tout en assurant l’efficacité énergétique, et d’accompagner le gouvernement dans ses efforts visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à s’adapter au changement climatique », a-t-il ajouté.

Pour sa part, Chu Ba Thi, représentant de la BM au Vietnam, a affirmé que la BM continuerait de soutenir le développement durable du secteur énergétique du Vietnam et d’aider le pays à mettre en œuvre des projets visant à accélérer l’efficacité énergétique. Selon lui, les projets de coopération entre la BM et le ministère de l’Industrie et du Commerce contribueront au succès du Programme VNEEP3.

Le projet VSUEE est doté d’un financement de 11,3 millions de dollars, équivalents à 252 milliards de dôngs. Cette somme est divisée en deux composants : le premier consiste à faire fonctionner un fonds de partage de risques d’une valeur de 3 millions de dollars et le deuxième consiste à octroyer une assistance technique d’une valeur de 8,3 millions de dollars. Le projet a été mené depuis mars 2022 et sera terminé en janvier 2026.

En participant à ce projet, les entreprises ont l’occasion d’utiliser des technologies modernes leur permettant de réduire leurs coûts de production et leur consommation énergétique et d’accroître leur compétitivité.

NDEL

  Partager cet article