Le GBM et l’Australie aident le Vietnam à développer les marchés financiers après la pandémie de COVID-19

Mercredi, 01 septembre 2021 à 16:23:50
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration : cafef.vn

Nhân Dân en ligne – Dans le contexte où le Vietnam cherche à mobiliser des fonds pour entretenir ses activités économiques et se rétablir après la pandémie de COVID-19, la Société financière internationale (IFC), la Banque mondiale (BM) et le gouvernement australien ont décidé de collaborer pour aider le Vietnam à promouvoir le développement de sa Bourse.

Le 31 août, à Hanoi, le Groupe de la Banque mondiale (GBM) et la Commission nationale des valeurs mobilières du Vietnam (State Securities Commission, SSC) ont organisé une réunion pour discuter du projet de la Stratégie du développement de la Bourse pour la période de 2021-2030. Cette stratégie est élaborée par la SSC, avec l’aide du GBM qui a proposé une feuille de route de développement de la Bourse consistant à améliorer l’accès des investisseurs.

La réunion a vu la participation des gestionnaires en provenance du ministère des Finances, de la Banque d’État du Vietnam, du ministère du Plan et de l’Investissement, de la Commission nationale de surveillance financière, ainsi que des représentants des partenaires australiens et suisses.

Vu Chi Dung, chef du département de la Coopération internationale de la SSC, a fait savoir que la stratégie avait pour but de faire du marché de capitaux un canal efficace de mobilisation de capitaux à moyen et à long terme, ce qui permettra d’optimiser le potentiel du marché et de servir le développement économique. La stratégie est élaborée en conformité avec les règles et les normes internationales pour protéger et rassurer les investisseurs.

La feuille de route recommandée par le GBM se concentre sur la levée des obstacles majeurs qui entravent l’accès des investisseurs étrangers au marché de capitaux. À titre d’exemple, le GBM a estimé qu’il était nécessaire d’employer de nouveaux mécanismes permettant d’assouplir les règlements de dépôt fiduciaire avant une transaction boursière et les restrictions gouvernementales sur la propriété étrangère des titres.

« L’existence de marchés financiers locaux actifs, efficients et bien réglementés nous permettra d’améliorer l’accès aux sources de financement en monnaie nationale et à long terme, ce qui est vital pour le développement d’un secteur privé prospère et dynamique, principal moteur de la création de l’emploi et de la croissance durable », a indiqué Lâm Bao Quang, directeur par intérim de l’IFC au Vietnam, au Cambodge et au Laos.

« Les réformes sont une exigence d’urgence si l’on veut développer une base d’investisseurs diversifiée au service du marché de capitaux domestique, dans le contexte où les ressources publiques se raréfient. De plus, le Vietnam aura besoin d’un grand nombre des capitaux à long terme en devise nationale et il est important de promouvoir la croissance durable après la pandémie de COVID-19 », a-t-il souligné.

L’IFC, la BM et le gouvernement australien mènent depuis des années un projet de conseil ayant pour but d’aider le Vietnam à développer sa Bourse à travers l’amélioration des cadres juridiques, des infrastructures du marché et des compétences des organismes de gestion, ainsi qu’à travers le développement de nouveaux produits.

Leur coopération fait parti du Programme conjoint pour le développement des marchés financiers (J-CAP), une initiative lancée en 2017 par le GBM dans le but d’aider les pays en développement à bénéficier des avantages que procure l’établissement de marchés financiers locaux solides et de leur apporter des conseils et des investissements adaptés au contexte national et en mesure de produire un impact systémique.

Soutenu par l’Australie, l’Allemagne, le Japon, le Luxembourg, la Norvège et la Suisse, ce programme s’étend sur cinq ans et concerne dans un premier temps six pays prioritaires, à savoir le Bangladesh, l’Indonésie, le Kenya, le Maroc, le Pérou et le Vietnam, ainsi que l’Union économique et monétaire ouest-africaine. Le programme sera élargi ultérieurement à d’autres pays, dont l’Argentine.

L’ambassadeur adjoint australien au Vietnam, Mark Tattersall, a annoncé : « Une bonne gestion des marchés de capitaux permettra de diversifier les choix financiers et jouera un rôle crucial pour la prochaine période de développement du Vietnam ».

« À la suite de la déclaration du Premier ministre australien, Scott Morrison, en janvier à propos d’une assistance de 2,2 millions de dollars australiens en faveur du développement des marchés de capitaux au Vietnam, nous sommes heureux d’annoncer notre coopération avec le GBM et la SSC dans le cadre du programme J-CAP », a-t-il ajouté.

Le Partenariat stratégique entre l’Australie et le Vietnam s’étend sur divers domaines tels que la politique, la sécurité, l’économie et les échanges entre les peuples. L’Australie s’engage à déployer un programme d’assistance au développement ambitieux au Vietnam. Entre 2021 et 2022, ce pays accordera au Vietnam environ 78,9 millions de dollars australiens d’aide publique au développement.

NDEL

  Partager cet article