Fintech, un nouveau domaine de coopération à fort potentiel pour le Vietnam et l’Australie

Vendredi, 03 septembre 2021 à 17:40:15
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration : VNA

Nhân Dân en ligne – Le 3 septembre, avec la participation du ministère australien de l’Industrie, des Sciences, des Énergies et des Ressources et de la Commission australienne du Commerce et de l’Industrie (Austrade), le centre Asialink Business de l’université australienne de Melbourne a lancé un programme visant à aider les entreprises australiennes à mieux profiter des opportunités dans le domaine de la technologie financière (fintech) au Vietnam.

Selon Asialink Business, ce programme contribuera à la Stratégie d’accélération de la coopération économique entre le Vietnam et l’Australie (EEES) qui sera publiée à la fin de cette année. Cette stratégie aura pour but de consolider les engagements conjoints des deux pays dans le commerce et l’investissement.

Asialink Business a estimé que le Vietnam était un marché riche en potentiel. En effet, le pays dispose d’une classe moyenne qui se développe rapidement et d’une croissance du PIB de 2,9 % en 2020 malgré la pandémie de COVID-19. De plus, sa population est jeune et sensible aux nouvelles technologies.

La pandémie de COVID-19 a considérablement affecté l’économie vietnamienne. Cependant, elle a permis au Vietnam de renforcer les technologies numériques. En 2020, un grand nombre de consommateurs vietnamiens s’est converti aux services en ligne. Le pays a également vécu une explosion du nombre de personnes utilisant pour la première fois les nouvelles technologies numériques dans les domaines de la santé, de l’éducation et des finances. Cela a permis à son économie numérique d’enregistrer une croissance de 29 %.

Parmi les secteurs leaders dans l’application de nouvelles technologies, la fintech est très prometteuse, car le marché vietnamien a un faible taux d’utilisation des services bancaires et d’assurances traditionnels. Environ 70 % des adultes vietnamiens n’ont pas de compte bancaire.

Grâce au développement des technologies, les Vietnamiens ont tendance à recourir de plus en plus aux plateformes de paiement numérique, en passant outre les services bancaires physiques et traditionnels. Cela est dopé par l’empressement des consommateurs vietnamiens de passer au numérique, l’amélioration de leur pouvoir d’achat et le soutien fort du gouvernement en matière de réforme des cadres juridiques.

Une enquête de We Are Social et Hootsuite en 2021 a montré que 97 % des internautes vietnamiens allaient sur la Toile via leurs smartphones. Dans son programme national de transformation numérique vers 2025 et sa vision pour 2030, le gouvernement vietnamien donnera la priorité à la transformation numérique. Les technologies financières, les méthodes de paiement sans espèces et les services financiers se trouvent au cœur de ce programme ambitieux.

Dans ce contexte, Asialink Business est convaincu que les entreprises australiennes pourront prendre part au marché technologique du Vietnam. De nombreuses start-ups spécialisées dans le paiement par téléphone mobile ont été créées, ce qui oblige les banques à perfectionner leurs compétences technologiques. Les banques vietnamiennes cherchent des opportunités de coopération avec les entreprises de fintech non seulement à l’intérieur du pays, mais aussi avec celles en provenance de l’étranger afin d’offrir à leur clientèle des solutions innovantes.

Asialink Business a souligné que les entreprises australiennes ne doivent pas négliger cette chance, car elles sont bien placées pour répondre aux besoins agrandissant de la fintech au Vietnam. Cependant, Asialink Business a suggéré que les entreprises australiennes élaborent des stratégies concrètes pour accéder au marché vietnamien de fintech.

NDEL

  Partager cet article