Le Vietnam, deuxième source de dette verte de l'ASEAN en 2021

Lundi, 20 juin 2022 à 16:26:10
 Font Size:     |        Print
 

Une séance à la Bourse de Hanoï. Photo d'illustration : VNA.

Nhân Dân en ligne – Le Vietnam a été la deuxième source de dette verte de l'ASEAN en 2021 avec un milliard de dollars, selon le rapport ASEAN Sustainable Finance – State of the Market 2021 annonçant des chiffres et les principales tendances à suivre pour renforcer la finance durable dans l'ASEAN.

Selon le rapport rendu public par Climate Bonds Initiatives (CBI) et la banque HSBC, le marché de la dette durable du Vietnam a connu une forte augmentation l’année dernière.

Le Vietnam a eu un volume d’obligations vertes, sociales et durables (GSS) de 1,5 milliard de dollars en 2021, multiplié par cinq par rapport à 2020, et a maintenu une croissance régulière pour la troisième année consécutive.

Les principales obligations et prêts verts au Vietnam en 2021 provenaient des secteurs des transports et de l'énergie.

Le marché obligataire du Vietnam s’est élevé à plus de 70 milliards de dollars en 2021. Plus de 80% des émissions provenaient de la dette publique, alors que les banques de développement étant le deuxième type d'émetteur, a indiqué la banque HSBC.

Fin 2020, l'Assemblée nationale vietnamienne a adopté la loi sur la protection de l'environnement avec des modifications importantes concernant l'introduction de la définition, des exigences générales des obligations vertes et des incitations potentielles applicables aux émetteurs éligibles.

En outre, à la 26e Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP26), le Vietnam a affirmé son engagement d’atteindre « zéro émission nette » d'ici 2050. Ceci contribuera à promouvoir la mobilisation des capitaux par le biais de marchés financiers durables afin d'accélérer le processus de réduction des émissions de carbone.

Tous les types de finance durable visent à aider le Vietnam à atteindre son objectif « zéro émission nette » d'ici 2050, a déclaré Tim Evans, directeur général de HSBC Vietnam.

VNA/NDEL