Masan et De Heus établissent un partenariat stratégique pour promouvoir la chaîne de valeur des protéines animales au Vietnam

Mercredi, 15 septembre 2021 à 11:45:27
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration : VOV

Nhân Dân en ligne – Le 14 septembre, la société vietnamienne Masan MEATLife et le groupe De Heus ont signé un mémorandum de coopération pour promouvoir le modèle « Feed-Farm-Food » (nourriture — fermes - aliments) au Vietnam. Il s’agit d’une base qui leur permettra de renforcer le transfert de technologies et d’optimiser leurs atouts en faveur du développement du secteur agricole du Vietnam.

La cérémonie de signature a vu la présence du ministre vietnamien de l’Agriculture et du Développement durable, Lê Minh Hoan, du chargé d’affaires de l’ambassade néerlandaise au Vietnam, Christoph Prommersberger, et du président de la Chambre européenne de commerce au Vietnam (EuroCham), Alain Cany.

Tout en déclarant que cette coopération entre ces deux grandes compagnies correspondait à la vision du ministère de l’Agriculture et du Développement rural et du gouvernement vietnamien, Lê Minh Hoan a dit souhaiter qu’elles étendent leur partenariat vers d’autres domaines.

Selon le mémorandum, Masan MEATLife et De Heus travailleront ensemble afin d’optimiser et de renforcer la productivité de la chaîne de valeur des protéines animales au Vietnam en adoptant le modèle « Feed-Farm-Food ». Ce texte met en évidence l’esprit de l’Accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Vietnam (EVFTA) et celui de l’Accord de protection des investissements entre l’UE et le Vietnam (EVIPA).

Une poignée de main entre deux leaders de la filière

Les deux sociétés se sont déclarées convaincues que leur partenariat contribuerait non seulement à la chaîne de valeur des protéines animales, mais aussi au développement socioéconomique du Vietnam. Masan MEATLife est une filiale du groupe Masan, l’une des trois plus grandes entreprises du secteur privé du Vietnam en termes de capitalisation boursière. Pour sa part, le groupe Royal De Heus et l’un des plus grands fabricants néerlandais d’aliments pour animaux. Très internationalisé, De Heus est un des acteurs majeurs des aliments composés au Vietnam depuis 2009, avec plusieurs usines.

La coopération entre Masan MEATLife et De Heus s’inscrit dans la stratégie de développement que le groupe Masan a annoncé en avril. Selon Danny Le, directeur général de Masan, le groupe cherche à coopérer avec des partenaires riches en potentiel et en expériences en vue de proposer aux clients les meilleurs produits.

Depuis le début de 2021, le groupe Masan a coopéré avec plusieurs grands partenaires vietnamiens et étrangers, dont Alibaba, Phuc Long et maintenant De Heus. De son côté, Masan MEATLife a intégré la filière de l’alimentation animale depuis 2015 et a introduit sur le marché des marques comme Bio-Zeem, Anco et Proconco. Ces dernières années, Masan MEATLife se trouve toujours parmi les trois plus grands fabricants vietnamiens des aliments pour les porcs, les poulets et les poissons. Les aliments pour animaux ont représenté, l’année dernière, 85 % du chiffre d’affaires de Masan MEATLife.

Danny Le a annoncé : « Notre priorité absolue est de fournir aux consommateurs des produits frais, sûrs et à prix raisonnable. Je suis persuadé que notre coopération avec De Heus contribuera à la modernisation de la chaîne de valeur des protéines animales et à l’amélioration de la qualité de vie des consommateurs vietnamiens ».

De son côté, De Heus est prêt à partager ses expériences et à aider les agriculteurs vietnamiens à améliorer leur productivité et l’échelle de leur production. Gabor Fluit, directeur de De Heus en Asie, a fait savoir : « Le Vietnam accorde davantage d’attention aux normes liées à la sécurité sanitaire alimentaire, à la sécurité biologique, à la traçabilité, au bien-être animal et à l’utilisation des antibiotiques, ce qui lui permettra de renforcer la compétitivité de ses produits de protéines animales. Notre partenariat stratégique avec Masan MEATLife a pour but de créer des produits de haute qualité et de haute compétitivité en faveur du développement du Vietnam ».

La filière de l’alimentation animale du Vietnam a besoin des investissements

La filière de l’élevage au Vietnam connaît une croissance annuelle impressionnante de 5 à 6 % tandis que l’industrie de la nutrition animale a atteint une croissance moyenne de 13 à 15 % durant ces 10 dernières années consécutives.

La production des aliments industriels pour les animaux est passée de 10,8 millions de tonnes en 2010 à 20,3 millions de tonnes en 2020. Actuellement, le Vietnam se situe au 10e rang mondial et au 1er rang en Asie du Sud-Est en termes de production d’aliments industriels pour les animaux, devant la Thaïlande et l’Indonésie.

Les besoins en aliments pour les animaux sont grandissants, mais le secteur agricole est capable de fournir au maximum entre 4,5 et 5 tonnes de grains de maïs, 4 millions de tonnes de son et 4 millions de tonnes de manioc pour fabriquer des aliments pour les animaux. Le secteur a besoin chaque année de 26 à 27 millions de tonnes de matières premières, comprenant le maïs, le soja, le blé et l’huile végétale.

Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural intensifie la coopération avec les partenaires étrangers dans le but de renforcer la production des aliments pour animaux.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: