Le Vietnam est une destination de choix pour les investisseurs japonais

Jeudi, 25 novembre 2021 à 13:00:26
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration : VGP

Nhân Dân en ligne – Selon le ministère du Plan et de l’Investissement, en octobre, le Japon s’est classé au deuxième rang des 141 pays et territoires investissant au Vietnam, avec 4 765 projets en vigueur d’une valeur de 63,94 milliards de dollars. La taille moyenne des projets japonais est d’environ 13,4 milliards de dollars.

Phan Duc Hiêu, économiste, a donné comme exemple des statistiques sur les dix premiers mois de 2021 : « Au cours de la même période de l’année dernière, le Japon était le quatrième plus grand investisseur étranger au Vietnam avec 50 nouveaux projets d’une valeur de 472 millions de dollars. Cependant, au cours de 10 premiers mois de cette année, le Japon compte 150 nouveaux projets, 105 extensions de projet et 170 apports de capitaux dont la valeur totale s’élève à 3,38 milliards de dollars, ce qui le place au troisième rang parmi les 97 pays et territoires investissant au Vietnam, derrière Singapour et la République de Corée ».

« Les engagements d’IDE japonais au Vietnam ont connu une croissance impressionnante, malgré la pandémie de COVID-19, cela montre que les investisseurs japonais sont confiants quant aux perspectives du marché vietnamien. Il s’agit d’une bonne occasion de continuer d’approfondir la coopération entre les deux pays en matière d’investissement dans la nouvelle situation », a-t-il constaté.

Selon le rapport le plus récent du ministère du Plan et de l’Investissement sur les investissements entre le Vietnam et le Japon, les investisseurs japonais sont présents dans 57 sur 63 provinces et villes vietnamiennes. Thanh Hoa est la province la plus attractive pour eux, représentant 19,59 % de leurs investissements (soit 12,5 milliards de dollars).

Un rôle grandissant dans la chaîne d’approvisionnement mondiale

D’après le représentant en chef de l’Agence japonaise de Coopération internationale (JICA) au Vietnam, Shimuzu Akira, le Vietnam est une destination de choix pour les entreprises japonaises, car ces dernières pensent que le Vietnam joue un rôle grandissant dans la chaîne d’approvisionnement mondiale en offrant une main-d’œuvre qualifiée et à des coûts compétitifs.

À l’heure actuelle, les investissements japonais au Vietnam se concentrent dans 19 secteurs. La plupart de ces investissements sont versés dans les industries manufacturières, avec 1 842 projets d’une valeur de 41,79 milliards de dollars, représentant 65,3 %. La production de l’électricité se trouve à la deuxième position avec 19 projets, d’une valeur de 7,4 milliards de dollars, soit 11,5 % du total des investissements japonais. Au troisième rang, l’immobilier représente 10,9 % des investissements japonais, pour une valeur de 6,97 milliards de dollars.

Quelques projets phares menés par les investisseurs japonais au Vietnam : la raffinerie de Nghi Son (9 milliards de dollars) et la centrale thermique de Nghi Son 2 (2,79 milliards de dollars) dans la province de Thanh Hoa et un projet de ville intelligente d’une valeur de 4,13 milliards de dollars à Hanoi.

En sens inverse, les investissements vietnamiens au Japon sont en progression, a fait savoir Shimuzu Akira. Dans le domaine des technologies, une grande entreprise vietnamienne a installé 10 agences au Japon.

Selon le ministère de l’Industrie et du Commerce, les investissements des entreprises d’IDE japonaises, telles que Canon, Panasonic, Toyota, Honda, Yamaha, Suzuki, Mitsubishi, Marubeni, Sojitz, Idemitsu, Mitsui et Toray, permettent au Vietnam de mieux s’intégrer dans la chaîne de valeur mondiale, notamment dans les secteurs de la mécanique, de la métallurgie, de la chimie, de l’électricité et de l’électronique, des énergies, du textile-habillement et des chaussures.

NDEL