Ouverture de nouvelles lignes aériennes internationales en 2018

Jeudi, 04 janvier 2018 à 22:49:48
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration: Vietnam Airlines

Nhân Dân en ligne - Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a récemment approuvé l’ouverture d’une série de lignes aériennes directes entre le Vietnam et ses principaux marchés, comme les États-Unis, la Chine, la République de Corée, le Japon, la Thaïlande, l’Inde, la Russie, la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni, les Emirats Arabes Unis ou encore l’Afrique du Sud.

Ce plan a pour but de promouvoir l’investissement, les échanges et l’intégration internationale.

D’ici 2020, les compagnies aériennes vietnamiennes ouvriront de nouvelles lignes au départ de Dà Nang, Hai Phong, Nha Trang, Phu Quôc, Dà Lat, Huê, Cân Tho vers les localités chinoises comme : Chongqing, Dalian, Haikou, Wuhan, Ningbo, Hainan, Xi’an, Changchun, Fuzhou, Guilin, Guiyang, Harbin, Lanzhou, Shenyang, Xiamen, Xishuangbanna, Zhengzhou. En même temps, plus d’avions gros-porteurs seront mis en service vers Pékin, Shanghai, Guangzhou, Kunming et Chengdu.

Pour le marché russe, les transporteurs vietnamiens prévoient d'ouvrir de nouvelles routes vers Ekaterinbourg et Vladivostok, une nouvelle route entre Dà Nang et la Russie ; de réexploiter la ligne reliant Nha Trang à Moscou et d’augmenter leurs fréquences sur les routes actuelles depuis Hanoi et Hô Chi Minh-Ville vers Moscou.

Toujours selon ce plan, Vietnam Airlines lancera une nouvelle ligne directe vers les États-Unis, optant pour une ville de la côte ouest des États-Unis, éventuellement San Francisco ou Los Angeles.

L'itinéraire permettra aux passagers américains de revenir plus facilement sur les anciens champs de bataille, de rendre visite à leurs proches au Vietnam, de séjourner dans les stations balnéaires et de découvrir les sites pittoresques du Vietnam.

L’ouverture de ces nouvelles lignes aériennes dynamisera le développement touristique, de sorte que d'ici 2020, le Vietnam puisse attirer de 17 à 20 millions de touristes internationaux et le secteur du tourisme contribuer à hauteur de 10 à 12% du PIB.

NDEL