L’EVFTA s’oriente vers des intérêts importants et équilibrés

Mardi, 09 juin 2020 à 14:50:35
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne – L’Accord de libre-échange entre l’Union européen (UE) et le Vietnam (EVFTA) donnera de grands intérêts aux deux parties. C’est pourquoi, non seulement le Vietnam, mais aussi ses partenaires européens, prend de nombreux efforts dans la mise en place de cet accord.

L’ambassadeur du Vietnam en Belgique et chef de la Délégation vietnamienne auprès de l’UE Vu Anh Quang a déclaré que l’EVFTA provoquerait à la fois des intérêts, des opportunités et des défis.

À l’heure actuelle, des pays européens attendent avec impatience que l’Assemblée nationale du Vietnam ratifie les deux accords de libre-échange (EVFTA) et de protection des investissements (EVIPA) entre le Vietnam et l’UE. Étant donné que les deux accords sont pris en haute considération pour leurs avantages en faveur des deux parties, les pays de l’UE déploient de grands efforts pour promouvoir l’entrée en vigueur de ces mémorandums dans un peu de temps.

Dès que les deux délégations ont fini de négocier le contenu des deux accords, les États membres de l’UE ont tenté de promouvoir les institutions de ce bloc pour achever rapidement les procédures internes. En outre, les ministres de l’UE ont convenu le 25 juin 2019 d’autoriser l’UE à signer les deux accords susmentionnés avec le Vietnam. En conséquence, les deux accords ont été signés le 30 juin 2019 dans la capitale vietnamienne.

Après la signature des deux accords, le Parlement européen a immédiatement mis en œuvre la procédure de ratification ; élaboré des rapports et des auditions pour discuter des deux accords, avec la participation des entreprises, des représentants des parties concernées. La réponse active du Parlement européen a reçu un large consensus des députés et de l’opinion publique européens. Depuis lors, le Parlement européen a voté, le 12 février, la ratification des deux accords, dont les médias européens ont largement fait des reportages. Par la suite, le Conseil de l’UE (niveau des ministres des 27 pays membres) a franchi, le 30 mars, la dernière étape législative et a parvenu à un consensus d’approuver l’EVFTA.

Toutes les procédures de l’UE sont terminées. Par conséquent, l’UE a exprimé sa satisfaction à l’égard des informations selon lesquelles l’Assemblée nationale du Vietnam prévoit de voter pour ratifier les deux accords. L’approbation de l’EVFTA par l’Assemblée nationale vietnamienne ouvrira la voie à l’entrée en vigueur prochaine de ce mémorandum.

L’EVFTA est l’un des premiers accords commerciaux de nouvelle génération, liant la libéralisation des échanges à l’objectif de développement durable, qui apportera des avantages importants et équilibrés au Vietnam et à l’UE.

Selon l’ambassadeur du Vietnam en Belgique Vu Anh Quang, l’EVFTA dispose d’une signification stratégique pour le Vietnam et l’UE. Après son entrée en vigueur, l’accord apportera des avantages importants et équilibrés à la fois pour le Vietnam et pour l’UE, non seulement sur le plan économique mais aussi politique, social et environnemental ; non seulement pour les entreprises, mais aussi pour les travailleurs et les consommateurs.

Les avantages et les possibilités de promouvoir la coopération économique seront considérables. L’EVFTA, en éliminant progressivement 99% des lignes tarifaires d’importation entre le Vietnam et l’UE, créera de nouvelles opportunités pour le Vietnam d’augmenter ses exportations vers le vaste marché potentiel de l’UE avec 512 millions d’habitants, le PIB représentant 22% de l’économie mondiale et le revenu annuel par habitant estimé de 36 580 dollars.

Les entreprises de l’UE bénéficieront grandement du marché vietnamien avec plus de 90 millions de personnes, en particulier des produits européens forts tels que les machines, les équipements, les pièces de rechange, les biens de consommation et les produits agricoles tempérés.

Les investissements de l’UE vers le Vietnam enregistreront également une augmentation, en particulier dans les industries de haute technologie, les énergies propres, l’automatisation, la finance et la banque, les transports, la logistique, etc.

Selon le Ministère vietnamien du Plan et de l’Investissement, l’EVFTA pourra augmenter les exportations vietnamiennes vers l’UE de 42,7% et le produit intérieur brut (PIB) de 4,6% d’ici 2025. Il s’agit d’un cadre et des conditions importantes pour la restructuration l’économie vietnamienne et transformer le modèle de croissance vers plus inclusif et durable.

À propos de la politique, l’EVFTA aidera le Vietnam et l’UE à renforcer l’interdépendance des intérêts, à diversifier les partenaires, à élargir l’espace stratégique dans le contexte d’une géopolitique et d’une économie mondiale complexe et imprévisible, en contribuant à minimiser le risque d’être dépendant à un ou de quelques marchés.

L’EVFTA contribuera également à consolider la position politique et économique de l’UE dans la région d’Asie-Pacifique, comme à intensifier le partenariat intégral entre le Vietnam et l’UE, qui est considérée comme un centre économique et de pouvoir important du monde.

La pandémie de Covid-19 a de graves répercussions sur les économies du monde entier, tout en montrant la vulnérabilité des chaînes de valeur mondiales. Les grandes économies, dont l’UE, devront ajuster leurs chaînes d’approvisionnement, en évitant de dépendre à ses partenaires économiques.

Par conséquent, l’EVFTA, avec l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP), créera les conditions et les opportunités pour le Vietnam de repositionner sa position dans la chaîne de valeur mondiale, de participer plus profondément et substantiellement au réseau de production international, comme de renforcer la position du Vietnam dans la chaîne d’approvisionnement mondiale.

Immédiatement après l’entrée en vigueur de l’EVFTA, la taxe à l’importation sur 84% des lignes tarifaires, représentant 71% des exportations du Vietnam vers l’UE, sera réduite à 0%. Sept ans après l’entrée en vigueur de l’EVFTA, 99,2% des lignes tarifaires, représentant 99,7% des exportations vietnamienne vers le marché européen, seront éliminées. Avec les 0,3% restants des exportations, l’UE accordera au Vietnam le contingent tarifaire (TRQ) et la taxe à l’importation dans le cadre du contingent de 0%.

Ainsi, près de 100% des exportations du Vietnam vers le marché de l’UE n’auront pas de taxes à l’importation jusqu’en 2027. Il s’agit du niveau d’engagement le plus élevé qu’un partenaire donne à la partie vietnamienne. Cet avantage est particulièrement important lorsque l’UE est actuellement l’un des deux plus grands marchés d’exportation du Vietnam.

Dans la direction opposée, les consommateurs vietnamiens bénéficieront divers avantages, lorsque 65% de la valeur des exportations de l’UE vers le Vietnam seront exonérés de la taxe à l’importation dès l’entrée en vigueur de l’accord.

Les entreprises d’import-export vietnamiennes devront être bien préparées à saisir les formidables opportunités économiques. Le milieu d’affaires devrait étudier attentivement le calendrier de réduction des taxes à l’importation et à l’exportation entre le Vietnam et l’UE dans chaque ligne de produits et pour chaque période spécifique ; planifier de manière proactive la préparation et le déploiement des activités à moyen et long terme pour accéder efficacement au marché européen.

Dans le même temps, les entreprises vietnamiennes doivent avoir des plans pour améliorer la qualité des produits afin de répondre aux normes de l’UE, rechercher et actualiser soigneusement les politiques des produits de base, les obstacles techniques, l’origine des marchandises, les procédures douanières, les indications géographiques, les réglementations commerciales de l’UE, etc., pour éviter les risques dans le commerce des marchandises.

Il y aura également des difficultés et des défis, à côté des avantages et possibilités. Par exemple, en économie, il sera nécessaire de faire attention envers les réglementations de concurrence, les recours commerciaux, les règles d'origine et les indications géographiques des biens, la propriété intellectuelle, etc. Mais le plus grand défi est la réglementation sur la relation entre le commerce et le développement durable, notamment liée aux normes sociales, au travail, à l’environnement, etc.

Le Parti, l’État, les ministères et les organismes du Vietnam ont activement mis en œuvre de nombreuses mesures pour respecter les engagements énoncés dans l’accord.

Par exemple, l’Assemblée nationale du Vietnam a adopté la Loi sur le travail révisé en novembre 2019 selon les critères de base de l’Organisation internationale du Travail (OIT). Le Vietnam a ratifié les six parmi huit conventions internationales de base de l’OIT relatives aux droits des travailleurs et adhérera bientôt aux 2 conventions restantes. De plus, le gouvernement vietnamien met en œuvre de manière drastique des mesures pour empêcher la pêche illégale afin que l’UE enlève bientôt le « carton jaune » sur cette question.

L’EVFTA, l’élection du Vietnam avec un grand nombre de voix au poste de membre non permanent du Conseil de Sécurité des Nations Unies pour la période 2020 - 2021 et la responsabilité du Vietnam en qualité de président de l’ASEAN en 2020 ont été des réalisations exceptionnelles ces derniers temps.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: