Le FMI prévoit un taux de croissance de 6,5% du PIB du Vietnam cette année

Vendredi, 09 avril 2021 à 20:53:28
 Font Size:     |        Print
 

Selon le FMI, le taux de croissance positif du Vietnam peut être largement attribué aux mesures drastiques mises en œuvre par le Gouvernement en termes d’économie et de soins de santé. Photo : vtv.vn

Nhân Dân en ligne - Le taux de croissance du PIB du Vietnam devrait s’établir à 6,5% cette année, un chiffre supérieur à la moyenne mondiale de 6%, avant de grimper à 7,2% en 2022, selon les données publiées dans le dernier rapport sur les Perspectives de l'économie mondiale compilé par le Fonds monétaire international (FMI).

Cette projection a été réalisée lors de la séance d'ouverture des Rencontres de printemps 2021 du FMI et du groupe de la Banque mondiale.

Le taux de croissance positif du pays peut être largement attribué aux mesures drastiques mises en œuvre par le Gouvernement en termes d’économie et de soins de santé.

Le FMI a recommandé que les politiques macroéconomiques soient maintenues tout au long de l'année afin de garantir une reprise durable et globale.

L'institution financière internationale prévoit également que le PIB de cinq pays de l’ASEAN, à savoir l'Indonésie, la Thaïlande, les Philippines, la Malaisie et le Vietnam, augmenterait de 4,9% en 2021 et de 6,1% en 2022.

La croissance économique mondiale devrait atteindre 6% cette année, soit supérieure à la prévision de 5,5% faite en janvier.

La nouvelle intervient alors qu'un certain nombre de grandes institutions financières internationales ont fait des évaluations positives sur les perspectives futures de l'économie vietnamienne.

Le taux de croissance économique du pays devrait atteindre 7,1% et 6,6% cette année selon la United Oversea Bank et HSBC.

Un article récemment publié par le magazine Borgen aux États-Unis met en évidence l'incroyable croissance économique du Vietnam depuis la mise en œuvre d'une série de réformes économiques en 1986 lors du VIe Congrès national du Parti communiste du Vietnam.

Malgré ces aspects positifs, l’article indique que l’infrastructure de transport du pays reste malheureusement en retard sur de nombreuses autres économies développées.

À l'heure actuelle, le Vietnam est à la croisée des chemins en termes de développement et nécessite des investissements supplémentaires dans son réseau de transport afin de soutenir et d'étendre sa croissance, selon l'article.

L'article conclut en soulignant les difficultés du pays pour financer l'autoroute Nord-Sud, bien que la mise en œuvre de la loi sur le partenariat public-privé (PPP) devrait résoudre ce problème en rendant les PPP dans les projets d'infrastructure plus simples et plus attractifs.

NDEL