Le Vietnam vise une croissance des exportations de 6 à 7% sur la période 2011 - 2020

Mercredi, 25 mai 2022 à 11:39:26
 Font Size:     |        Print
 

Le secteur du textile et de l’habillement a enregistré une croissance positive en 2021, avec un chiffre d’affaires de 39 milliards de dollars. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne – Le Premier ministre vietnamien, Pham Minh Chinh, a approuvé le 19 avril la stratégie d’import-export du Vietnam à l’horizon 2030. Une feuille de route avec des solutions concrètes a été définie pour assurer une croissance durable du commerce extérieur du pays.

Pour Nguyên Câm Trang, directrice adjointe de l’Agence du commerce extérieur du ministère de l’Industrie et du Commerce, la nouvelle stratégie répond aux exigences d’une économie verte basée sur l’innovation pour une croissance rapide, mais durable.

Dans les années à venir, l’économie mondiale devrait connaître des fluctuations dues aux conflits géopolitiques, guerres commerciales, épidémies et crises économiques, ce qui engendrera de graves conséquences telles que des perturbations de la chaîne d’approvisionnement, des pénuries énergétiques ou encore des pressions inflationnistes.

Dans ce contexte, il est indispensable pour le Vietnam de veiller à ce que l’exportation, qui est l’un des trois piliers de son économie, maintienne une croissance durable, affirme Nguyên Câm Trang.

« Sa stratégie d’import-export, pour la période 2011-2020, a permis au Vietnam d’obtenir des résultats impressionnants. Cependant, il faut reconnaître que durant cette période, le commerce extérieur n’a pas encore pleinement exploité les avantages compétitifs du pays au niveau de la technologie, des qualifications de la main-d’œuvre et de la gouvernance. Nous avons encore très peu de produits à haute valeur ajoutée, susceptibles de faire du Vietnam un maillon important de la chaîne de valeur mondiale. Ainsi, la nouvelle stratégie devrait permettre d’améliorer la qualité de la croissance de l’import-export du pays. On s’oriente aujourd’hui vers la durabilité », explique-t-elle.

La nouvelle politique doit également prendre en compte les nouvelles tendances du commerce international en exploitant efficacement la force endogène, ainsi que les opportunités offertes par les accords de libre-échange dont le Vietnam est signataire. La finalité est de définir les priorités stratégiques et les ressources nécessaires à une croissance durable du commerce extérieur du pays.

L’objectif d’atteindre un taux de croissance des exportations de 6 à 7% par an sur la période 2021-2030 n’est pas élevé par rapport à ce que le Vietnam a réalisé au cours des dernières années. Même dans la période la plus difficile de la pandémie de Covid-19, les exportations nationales ont affiché une croissance à deux chiffres. Mais cet objectif ne sera pas facile à atteindre, constate Nguyên Câm Trang.

« 6 à 7% est la croissance moyenne visée pour toute la période de 2021 à 2030. Pour la période 2021-2025, l’objectif est plus élevé: de 8 à 9% par an et pour la période 2026-2030, un taux moins élevé est prévu: de 5 à 6% par an. Grâce à la dynamique de son commerce extérieur, le Vietnam fait désormais partie du groupe des grands importateurs et exportateurs du monde. Mais les défis pour les années à venir restent de taille, que ce soient des conflits commerciaux, des tensions géopolitiques, l’augmentation des barrières commerciales non tarifaires imposées par de grands marchés, la flambée des prix des matières premières, l’inflation ou les risques financiers et monétaires. Ainsi, l’objectif de 6 à 7% fixé pour toute la période de 2021 à 2030 n’est pas modeste, bien au contraire, ce sera un vrai challenge pour notre pays qui souhaite désormais promouvoir une exportation durable », précise-t-elle.

Pour atteindre l’objectif fixé, les secteurs et localités sont appelés à exploiter au mieux leurs atouts et à profiter au maximum des retombées des accords de libre-échange déjà conclus.

En plus des objectifs de croissance de l’import-export et ceux concernant la balance commerciale, que l’on trouve également dans la stratégie d’import-export sur la période 2011 - 2020, la stratégie pour la période 2021 - 2030 ajoute des objectifs sur la structure des exportations et la structure des marchés d’exportation et d’importation, compte tenu de l’envergure de chaque marché cible.

VNA/NDEL