Économie circulaire : une base solide pour que le Vietnam accomplisse son engagement à zéro émission nette en action

Mercredi, 29 juin 2022 à 08:39:42
 Font Size:     |        Print
 

Le ministre des Ressources naturelles et de l’Environnement, Trân Hông Hà, prend la parole. Photo : VNA

Nhân Dân en ligne —Selon les participants, le changement climatique, la pollution de l’environnement et le déclin des écosystèmes naturels sont de graves crises pour l’humanité.

Ils ont estimé que le Vietnam devait se concentrer sur le développement économique vert. En particulier, l’économie circulaire qui aidera le pays à atteindre ses engagements pris à la COP26.

Développement de l’économie verte

Lors du Forum sur l’économie circulaire du Vietnam 2022, le 28 juin à Hanoi, axé sur la manière de traduire l’engagement à zéro émission nette en action, le ministre des Ressources naturelles et de l’Environnement, Trân Hông Hà, a souligné que la promotion du modèle d’économie circulaire contribuerait à la mise en œuvre de l’engagement d’atteindre zéro émission nette, offrant ainsi de nombreux bénéfices aux pays et aux entreprises.

Selon lui, ces dernières années, les questions environnementales et climatiques ont toujours été placées au premier rang des priorités du pays avec pour objectif de protéger la santé humaine, d’assurer la qualité de vie et de préserver la biodiversité et les écosystèmes.

Bien que la construction d’une économie verte, circulaire et respectueuse de l’environnement rencontre de nombreuses difficultés, dans le contexte où le Vietnam manque encore des mécanismes et des politiques visant à promouvoir les ressources, et les technologies de recyclage, a-t-il souligné.

Cependant, avec la participation de l’ensemble du système politique et la réponse de toute la société, la transition vers une économie circulaire va bientôt s’accélérer au Vietnam, a-t-il affirmé.

Par conséquent, afin d’accélérer cette transition, le ministre a souligné que dans les temps à venir, il serait nécessaire de créer une institution et de concrétiser les dispositions de la loi sur la protection de l’environnement, notamment celles sur les responsabilités des fabricants et des distributeurs dans le rappel, le classement, le recyclage ou le paiement des frais de traitement des déchets, a-t-il indiqué.

De plus, l’État devra également mettre en place des mécanismes et des politiques préférentiels pour soutenir la promotion de l’industrie environnementale, y compris l’industrie du recyclage, a-t-il ajouté.

La représentante résidente du PNUD au Vietnam, Caitlin Wiesen. Photo: VNA

Mobilisation des ressources

Dans le cadre du Forum, le Premier ministre Pham Minh Chinh a envoyé un message qui appelle à la solidarité et à des actions conjointes pour atteindre la zéro émission nette, tout en soulignant le mécanisme de coopération pour promouvoir la coopération dans la recherche scientifique, le développement et le transfert de technologie.

Le Premier ministre a souhaité que dans le cadre du forum, les ministères, les organes, les localités, les organisations internationales, les organisations sociopolitiques, les instituts de recherche et le milieu des affaires proposent de nombreuses initiatives et solutions pour favoriser la croissance économique et favoriser le développement de l’économie circulaire, contribuant ainsi à la réalisation de l’objectif du Vietnam et du monde d’atteindre zéro émission nette.

Il a également souligné l’importance de la coopération entre les pays, ainsi qu’entre eux et les organisations internationales afin de renforcer les modèles d’économie circulaire en partageant leurs expériences, en stimulant les recherches scientifiques conjointes et en transférant les technologies.

La représentante résidente du PNUD au Vietnam, Caitlin Wiesen, quant à elle, a déclaré que l’économie circulaire était une opportunité de réduire progressivement les industries polluantes, assurant une reprise économique verte dans l’avenir.

Selon elle, l’investissement dans le système de gouvernance, l’élaboration des réglementations et des politiques pour promouvoir des pratiques commerciales durables et la réduction progressive des industries polluantes aideront le Vietnam à assurer la relance économique verte dans l’avenir.

Selon Roongrote Rangsiyopash, président et directeur général du groupe thaïlandais SCG, l’économie circulaire nécessite une coopération étroite entre les entreprises, les clients, les chaînes d’approvisionnement et les participants de la chaîne de valeur.

Selon lui, les entreprises thaïlandaises s’efforcent de coopérer avec des organisations publiques et privées du Vietnam pour mettre en œuvre de nombreux projets dans ce domaine.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: