Hanoï crée un groupe d’experts pour restaurer le pont Long Biên

Mardi, 05 juillet 2022 à 21:01:33
 Font Size:     |        Print
 

Le pont Long Biên relie les arrondissements de Hoàn Kiêm et de Long Biên de la capitale. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Le Comité populaire de Hanoï vient de décider la création d’un groupe d’experts afin de mettre en œuvre le projet de restauration du pont Long Biên, ouvrage emblématique de la capitale vietnamienne. Le projet bénéficie d’aide publique pour le développement du gouvernement français.

Le directeur adjoint du Service des transports et des communications de Hanoï, Dô Viêt Hai, est en charge du groupe. Ce dernier groupe réunit des représentants des services concernés, des responsables de l’Association des architectes du Vietnam, de celle de Hanoï, etc.

Le pont Long Biên enjambant le fleuve Rouge abrite l’une des trois lignes de chemin de fer les plus importantes du Nord du pays que sont Hanoï - Dông Dang, Hanoï - Hai Phong et Hanoï - Lào Cai.

En mai, deux trous sont apparus sur le pont. Le ministère des Transports et des Communications a demandé à l'Administration des chemins de fer du Vietnam et à la Compagnie générale des chemins de fer du Vietnam (VNR) de prendre immédiatement des mesures afin d'assurer la sécurité du pont Long Biên.

La VNR doit examiner la surface déjà obsolète qui présente des risques pour la sécurité routière, et réparer de toute urgence les points endommagés, afin d'assurer la sécurité des personnes et véhicules traversant le pont Long Biên. Elle doit mener une évaluation pour élaborer un plan de réparation et de restauration, et estimer les coûts du projet.

De 1995 à 2010, sa réparation a coûté 116 milliards de dôngs (environ 4,99 millions d’USD) au total. Le coût de maintenance du pont en 2021 était de 8,5 milliards de dôngs et est estimé à plus de 9,7 milliards en 2022.

Ouvrage historique

Premier pont en acier enjambant le fleuve Rouge, Long Biên relie les arrondissements de Hoàn Kiêm et de Long Biên de la capitale.

Le pont était à l'origine destiné à desservir l'industrie ferroviaire. Certaines sections ont été endommagées pendant les guerres de résistance.

Il mesure 1.682 m de long et 20 piliers soutiennent 19 travées. De chaque côté, une voie est réservée aux deux-roues et un petit trottoir aux piétons. Au milieu se trouvent les rails de chemin de fer.

Sa construction par les Français a été réalisée par l'entreprise Daydé&Pillé entre 1898 et 1902. Il avait été initialement nommé pont Doumer, en référence à Paul Doumer, le gouverneur général de l'Indochine de l’époque.

VNA/NDEL