Le Vietnam s'efforce de protéger la couche d'ozone, de préserver les aliments et les vaccins

Mardi, 14 septembre 2021 à 21:31:21
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration : VNA.

Nhân Dân en ligne - Le représentant du ministère vietnamien des Ressources naturelles et de l'Environnement a affirmé que le Vietnam fait toujours des efforts avec la communauté internationale pour contrôler et éliminer les substances qui diminuent la couche d'ozone selon la feuille de route spécifiée par le protocole de Montréal.

Dans le contexte du développement compliqué de la pandémie de COVID-19 causant de nombreuses difficultés économiques et sociales pour l'humanité, en 2021, le Secrétariat de la Convention internationale sur l'ozone a choisi le thème de la Journée internationale pour la conservation de la nature (16 septembre) : « Protocole de Montréal : Refroidir le monde, préserver les aliments et les vaccins ».

En réponse à cet événement, le Vietnam a activement mis en œuvre des mesures pour contrôler et éliminer les substances appauvrissant la couche d'ozone afin de ralentir le processus de changement climatique, de protéger la santé humaine et de maintenir la stabilité économique et les écosystèmes.

Selon le ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement, le Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d'ozone (Protocole de Montréal) est l'un des accords internationaux les plus réussis à ce jour, qui a contribué à réduire le « trou de la couche d'ozone ».

En tant que l'un des premiers pays à avoir adhéré à la Convention de Vienne sur la protection de la couche d'ozone et au Protocole de Montréal sur les substances qui appauvrissent la couche d'ozone depuis janvier 1994, au cours de ces dernières années, le Vietnam a progressivement éliminé complètement les substances appauvrissant la couche d'ozone, comme l’élimination complète de la consommation de CFC, de Halon et de CTC à partir du 1er janvier 2010, l’interdiction de l'utilisation de bromure de méthyle pour la quarantaine et la stérilisation des marchandises d'exportation.

Pour la période 2020 - 2025, le Vietnam doit éliminer 35% de la consommation de HCFC (équivalent au quota d'importation de HCFC à seulement 2 600 tonnes, soit une diminution de 1 000 tonnes par rapport à la période précédente), selon le ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement.

Auparavant, en septembre 2019, le gouvernement vietnamien avait publié la résolution n° 64/NQ-CP approuvant officiellement l'amendement de Kigali relevant du protocole de Montréal sur les substances qui appauvrissent la couche d'ozone.

Par conséquent, le Vietnam a établi une feuille de route pour la gestion et la réduction des HFC sur la période 2024 - 2045.

NDEL