Le Vietnam encourage d'autres pays à accroître leur engagement à réduire les émissions de gaz à effet de serre

Lundi, 15 novembre 2021 à 21:18:01
 Font Size:     |        Print
 

Terence Jones, représentant résident par intérim du PNUD au Vietnam. Photo : VGP.

Nhân Dân en ligne - Les engagements du Vietnam à mettre fin à l'utilisation du charbon dans les centrales électriques et à se joindre aux efforts conjoints pour arrêter la déforestation sont des engagements très importants pour atteindre zéro émission nette d'ici 2050.

C’est ce qu’a souligné Terence Jones, représentant résident par intérim du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) au Vietnam.

Terence Jones s’est déclaré impressionné par l'engagement du Premier ministre vietnamien, Pham Minh Chinh, à atteindre zéro émission nette d'ici 2050 à la COP26.

Il a estimé que cette déclaration avait encouragé d'autres pays à intensifier leurs engagements pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Le représentant du PNUD s’est également déclaré impressionné par le fait que le Vietnam adoptait une approche centrée sur les personnes, équitable et juste du changement climatique afin que tout le monde puisse en bénéficier.

Terence Jones a déclaré que la prise de décision du gouvernement dans les temps à venir devrait prêter attention aux questions liées au climat et à la nature, car c'est le fondement d'une société durable.

Une communication gouvernementale claire aidera les décideurs des agences gouvernementales, du secteur privé et des communautés à prendre des décisions qui contribueront à la réalisation des objectifs fixés en 2050, a recommandé Terence Jones.

Le PNUD et d'autres organisations des Nations Unies se sont engagés à continuer d'accompagner le Vietnam pour trouver un grand soutien de la communauté internationale ainsi qu'à apporter de solides contributions à la mise en œuvre des objectifs du gouvernement vietnamien.

Selon Terence Jones, en raison du grand potentiel de l'énergie solaire et éolienne, le Vietnam doit envisager de modifier les plans concernés afin de créer des conditions favorables pour que les investisseurs privés profitent des opportunités de ces pays.

Le Vietnam doit également examiner de plus près certains des principaux utilisateurs d'énergie dans l'économie, tels que les secteurs de la construction, des transports, de l'industrie et de l'agriculture.

Dans le domaine de la construction, le PNUD a aidé le Vietnam à réduire la consommation d'énergie dans les immeubles de grande hauteur grâce à une technologie moderne et à tirer parti de l'énergie solaire générée par ces bâtiments.

Dans le secteur des transports, le PNUD soutient également le projet pilote d'un système de transport de mobilité électrique, notamment en augmentant l'utilisation des scooters électriques et le partage de véhicules.

Dans le domaine de l'industrie et de l'agriculture, le gouvernement a fait de gros efforts pour promouvoir le développement d'une économie circulaire et le PNUD a soutenu le gouvernement du Vietnam pour atteindre cet objectif.

L’édification d’une économie circulaire ne consiste pas seulement à améliorer l'utilisation des ressources et à renforcer la compétitivité de l'industrie et de l'agriculture vietnamiennes, mais également à réduire les émissions.

De même, un engagement à mettre fin à la déforestation et à l'expansion des forêts au Vietnam aide non seulement à résoudre certains des problèmes de changement climatique, de pénurie d'eau et de gestion des ressources en eau, mais réduit également les émissions.

Le PNUD aide le Vietnam à développer et régénérer les mangroves dans les zones côtières dans le but d'endiguer les effets du changement climatique et de créer des puits de carbone.

NDEL