Le PM vietnamien reçoit l'envoyé spécial du Président américain pour le climat

Dimanche, 15 mai 2022 à 15:38:51
 Font Size:     |        Print
 

Le Premier ministre vietnamien, Pham Minh Chinh (à droite) et l'envoyé spécial du président américain pour le climat, John Kerry. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Le Premier ministre (PM) vietnamien, Pham Minh Chinh, a rencontré l'envoyé spécial du président américain pour le climat, John Kerry, à Boston le 14 mai (heure locale) dans le cadre de son voyage de travail aux États-Unis.

Le Premier ministre Pham Minh Chinh a souligné les sentiments sincères de John Kerry envers le pays et le peuple vietnamiens, ainsi que sa responsabilité et ses contributions durables aux relations Vietnam-États-Unis au cours des dernières années.

Il a également félicité John Kerry pour son rôle dans la construction du consensus bipartite aux États-Unis en soutenant les relations avec le Vietnam, en particulier le règlement des conséquences de la guerre - une partie du processus de réconciliation et de renforcement de la confiance entre les peuples des deux pays.

Le Vietnam poursuit constamment une politique extérieure d'indépendance, d'autonomie, de paix, d'amitié, de coopération, de développement, de multilatéralisation et de diversification des relations, et est un bon ami et un partenaire fiable des pays du monde entier, et un membre actif et responsable de la communauté internationale, a affirmé le Premier ministre.

Au cours du processus, le Vietnam considère toujours les États-Unis comme un partenaire important et souhaite travailler avec les États-Unis pour promouvoir les relations bilatérales sur la base du respect des institutions politiques de l'autre et de manière stable, efficace et substantielle, pour la paix, la stabilité, la coopération et le développement dans la région et dans le monde, a-t-il poursuivi.

Le Premier ministre Pham Minh Chinh a également apprécié la politique des États-Unis visant à soutenir un Vietnam fort, indépendant et prospère.

Il a dit à John Kerry que pendant le séjour de trois jours à Washington DC, lui et la délégation vietnamienne de haut rang ont assisté au sommet spécial ASEAN-États-Unis et ont tenu des séances de travail pratiques avec le président Joe Biden et de hauts responsables de l'administration et du Congrès américains, des représentants des entreprises, experts et universitaires vietnamiens et américains.

Les deux parties ont convenu d'approfondir le partenariat intégral entre le Vietnam et les États-Unis dans les principaux domaines, de la politique, la diplomatie à l'économie, au commerce, la défens, la sécurité, l'éducation, la formation, la science, la technologie et les échanges entre les peuples, a-t-il déclaré.

La pandémie de COVID-19 a été maîtrisée au Vietnam, en partie grâce aux vaccins fournis par des amis internationaux, dont les États-Unis, a déclaré le Premier ministre, notant que lors du sommet spécial ASEAN-États-Unis, il a suggéré que les États-Unis soutiennent le bloc de dix membres dans l'évaluation des impacts post-pandémiques, couvrant la santé et l'esprit des personnes.

Pour sa part, John Kerry a réitéré la vision constante des États-Unis d'attacher de l'importance à son partenariat intégral avec le Vietnam et de soutenir le rôle proactif et pratique du pays dans la région, et de répondre aux problèmes mondiaux, y compris le changement climatique.

Exprimant ses sentiments particuliers et son impression sur le pays et le peuple vietnamiens, John Kerry a promis que, quelle que soit sa position, il soutiendrait fermement et travaillerait à promouvoir les relations entre le Vietnam et les États-Unis.

L'envoyé a également affirmé la détermination du président américain à renforcer les efforts mondiaux pour empêcher la hausse de la température mondiale au cours des cinq prochaines années.

John Kerry a déclaré qu'à l'époque où il était secrétaire d'État, il accordait une attention particulière à la coopération en matière de réponse au changement climatique et de transition énergétique au Vietnam, et qu'il s'était rendu dans le pays pour discuter de cette question.

À cet égard, le Premier ministre Pham Minh Chinh a déclaré que le Vietnam considérait la réponse au changement climatique comme une question essentielle et urgente qui offre à la fois des défis et des opportunités au pays pour passer à un modèle de croissance verte et durable.

Bien qu'étant un pays en développement, le Vietnam a adhéré aux engagements des pays développés de réduire les émissions de gaz, a-t-il dit, soulignant que ces efforts nécessitent un grand soutien des partenaires internationaux dans le principe d'égalité et de justice, y compris l'octroi de prêts préférentiels avec des procédures administratives simplifiées..

Saluant les efforts de l'administration américaine pour promouvoir les efforts mondiaux dans la réponse au changement climatique, le Premier ministre Pham Chinh a suggéré que les États-Unis poursuivent leur coordination et leur assistance au Vietnam en termes de ressources et de financement, en particulier les prêts préférentiels, les infrastructures, la technologie et la formation du personnel.

Le gouvernement vietnamien salue l'engagement des entreprises dans le cadre du partenariat public-privé (PPP) et crée les meilleures conditions possibles pour que les investisseurs étrangers coopèrent avec les ministères, agences et entreprises vietnamiennes dans la transition énergétique, a-t-il déclaré.

Le Vietnam préfère toute méthode de transition énergétique et d'émission de gaz qui profiterait le plus aux entreprises et aux personnes, a-t-il souligné.

John Kerry s'est dit impressionné par les engagements du Vietnam lors de la 26e Conférence des Parties des Nations Unies sur le changement climatique (COP26), ainsi que par son approche en matière de transition énergétique et de réponse au changement climatique, et a estimé que la communauté internationale soutenait également le pays dans le processus avec nombreuses sources financières.

Il a souligné que l’administration américaine et lui-même continueraient de se coordonner étroitement avec les ministères et agences vietnamiens et se tiendraient prêts à fournir une assistance autant que possible pour aider le pays à développer les énergies renouvelables, à réduire les émissions de gaz et à consolider ses infrastructures de manière durable.

De nombreuses grandes entreprises dans le monde et aux États-Unis sont intéressées et désireuses d'investir et de rejoindre la transition énergétique au Vietnam, a-t-il noté, suggérant que le pays utilise au mieux cette opportunité.

VNA/NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: