Promouvoir l’enseignement du français au Vietnam

Mardi, 08 mars 2022 à 15:29:42
 Font Size:     |        Print
 

La 2e réunion du Comité de pilotage sur l’enseignement du français au Vietnam, le 3 mars. Photo : DGTD/CVN.

Nhân Dân en ligne - Le français est actuellement enseigné dans 35 provinces et villes du pays, et 13 d’entre elles disposent de classes bilingues et de programmes intensifs, selon le rapport du ministère de l'Éducation et de la Formation.

Toujours d’après le ministère, environ 38 000 élèves vietnamiennes apprennent le français dans 171 écoles, plus précisément dans 1 190 classes.

Le français a été choisi comme la première langue étrangère dans les écoles des 32 provinces du pays et comme 2e langue étrangère dans 19 autres provinces.

Le 3 mars dernier, le vice-ministre de l'Éducation et de la Formation, Nguyên Huu Dô, a participé à la 2e réunion du Comité de pilotage sur l’enseignement du français au Vietnam, à la fois en ligne et en présentiel. Était également présent l’ambassadeur de France au Vietnam, Nicolas Warnery.

Le vice-ministre vietnamien a déclaré que suite au succès de l’accord gouvernemental sur le renforcement du projet de développement de la langue française en Asie du Sud-Est, le ministère vietnamien de l'Éducation et de la Formation travaille en étroite collaboration avec des partenaires pour maintenir et développer l’enseignement du français au Vietnam.

Nguyên Huu Dô a fait le constat que le secteur éducatif au Vietnam obtenait des résultats positifs, répondant aux besoins réels et contribuant à améliorer la qualité de l'éducation en général. Selon lui, l’enseignement du français est réalisé avec dévouement et efficacité.

D'autre part, les relations diplomatiques entre le Vietnam et la communauté francophone sont toujours valorisées, ce qui se reflète dans les visites officielles de hauts dirigeants vietnamiens et d'importants documents signés tels que la Déclaration de coopération entre le ministère de l'Éducation et de la Formation (Vietnam) et le ministère de Europe et Affaires étrangères (France) sur l'enseignement et la promotion du français au Vietnam.

Le vice-ministre Nguyên Huu Dô a également fait part qu’à l’initiative du ministère de l'Éducation et de la Formation un Comité de pilotage sur l’enseignement du français au Vietnam est mis en place depuis 2019.

Lors de la première réunion de ce comité, les parties avaient convenu de mettre en œuvre efficacement des activités visant à renforcer et à améliorer l’enseignement du français.

Dans le contexte actuel où le Vietnam met en œuvre une réforme fondamentale et globale de son système éducatif, l’enseignement du français dans les écoles doit lui aussi évoluer pour mieux s'adapter. C'est la raison pour laquelle les deux parties se sont rencontrées lors de la 2e réunion dudit comité pour échanger et discuter de nombreux points, dont l’évaluation de l’enseignement du français au Vietnam, la proposition des méthodes et l’élaboration d’une feuille de route pour soutenir l’enseignement du français dans les classes bilingues, les programmes où le français a été choisi comme la première ou la deuxième langue étrangère.

Un héritage doit être préservé

L’ambassadeur de France, Nicolas Warnery, a affirmé que l'enseignement du français a toujours été un sujet important pour les relations bilatérales des deux pays et a été évoqué dans de nombreuses réunions de haut niveau entre les deux parties, notamment au cours de la visite du Premier ministre vietnamien, Pham Minh Chinh, en France en novembre dernier.

Pour la France, le français n’est pas seulement considéré comme une langue importante dans la diplomatie mais aussi comme un outil dans d'autres domaines comme l’économie, la médecine, les sciences, etc.

Le français aide la jeunesse vietnamienne à avoir accès l’éducation, les universités, la culture en France, mais aussi dans de nombreuses régions du monde utilisant le français.

Surtout, depuis 2022, l’Académie diplomatique du Vietnam a décidé d'augmenter le nombre d'étudiants apprenant le français.

Le diplomate français a exprimé son souhait de ne pas laisser la langue française se perdre et le mouvement de la Francophonie au Vietnam décliner car la langue française est présente au Vietnam depuis longtemps.

Selon lui, "de nombreuses familles vietnamiennes ont une tradition d'apprentissage du français ; le français est enseigné dans certaines grandes universités du Vietnam. C'est un héritage qui doit être préservé de génération en génération".

Lors de la réunion, Sophie Maysonnave, conseillère culturelle de l'Ambassade de France au Vietnam, a fait part des difficultés actuelles de l’enseignement du français au Vietnam. Elle a aussi proposé des solutions pour résoudre les problèmes à venir afin que cette activité au Vietnam continue à se développer.

VNA/NDEL