La cheffe de l’OIF se rend à l’Académie diplomatique du Vietnam

Dimanche, 27 mars 2022 à 07:19:27
 Font Size:     |        Print
 

La secrétaire générale de l’OIF, Louise Mushikiwabo visitant l’espace d’exposition de la Salle francophone, à Hanoi, le 25 mars. Photo : VNA

Nhân Dân en ligne - La secrétaire générale de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), Louise Mushikiwabo, s’est rendue vendredi 25 mars à l’Académie diplomatique du Vietnam (ADV) où elle a co-inauguré la Salle francophone, saluant un symbole de la coopération entre l’OIF et l’ADV.

Lors de sa visite, la deuxième d’un secrétaire général de l’OIF après celle du secrétaire général Abdou Diouf en mars 2014, elle a félicité l’ADV pour sa nouvelle Salle francophone censée symboliser la bonne amitié entre la Francophonie et le Vietnam.

La secrétaire générale a remercié l’ADV pour ses efforts et ses contributions au développement de la Francophonie par lesquels elle affirme l’importance accordée par le Vietnam à l’OIF.

Accompagnée d’une soixantaine d’entreprises francophones lors de son voyage au Vietnam pour lancer la première mission économique et commerciale de la Francophonie, Louise Mushikiwabo a déclaré que le Vietnam a été sélectionné comme le premier pays d’accueil en raison de son rôle pionnier dans l’OIF.

Le Vietnam est actuellement l’un des pôles de la Francophonie et de la langue française en Asie du Sud-Est. De plus, il est un pays avec une économie dynamique et reçoit une grande attention de nombreux pays africains, a-t-elle indiqué.

En 2022, sur 112 pays et territoires, 321 millions (Statistiques par pays- extrait LFDM-2022) de personnes sont capables de s’exprimer en français, dont 255 millions de locuteurs quotidiens. Avec 88 États et gouvernements membres, la Francophonie représente un énorme potentiel économique, produisant 16% du PIB mondial et affichant une croissance annuelle de 7%.

À travers les rencontres d’affaires organisées dans le cadre de sa première Mission économique et commerciale au Vietnam, l’OIF entend apporter à ses États et gouvernements membres, dont le pays d’accueil en premier lieu, un fort et concret appui à la coopération pour une reprise économique francophone résiliente et durable post-Covid-19.

VNA/NDEL