La première réunion des dirigeants de l’ASEAN

Dimanche, 25 avril 2021 à 18:04:01
 Font Size:     |        Print
 

Le Premier ministre Pham Minh Chinh (à gauche) lors de la réunion des dirigeants de l’ASEAN, le 24 avril en Indonesie. Photo : VGP.

Nhân Dân en ligne - Le Premier ministre vietnamien Pham Minh Chinh a assisté le 24 avril à la réunion des dirigeants de l’ASEAN. La première du genre après 18 mois d’interruption en raison de la pandémie de COVID-19.

Lors de la réunion, les dirigeants des États membres de l’ASEAN ont félicité Pham Minh Chinh pour son élection au poste de Premier ministre du Vietnam.

Selon le ministère vietnamien des Affaires étrangères, les sujets prioritaires à l’ordre du jour de la réunion comprenaient le renforcement de la Communauté de l’ASEAN, ses relations extérieures et les questions régionales et internationales d’intérêt mutuel.

En ce qui concerne le processus de construction de la Communauté de l’ASEAN, les dirigeants ont convenu que le bloc est confronté à une série de défis qui menacent la paix, la stabilité et le développement de chaque pays membre et de ses citoyens.

Dans ce contexte, plus que jamais, les dirigeants ont convenu que l’ASEAN devait travailler ensemble pour aller renforcer la solidarité, l’unité et l’assistance mutuelle pour amener la région à surmonter cette période difficile et à maintenir sa centralité, son prestige et sa position.

L’intensification des efforts pour contenir la pandémie du COVID-19 et parvenir à un rétablissement complet devient l’une des principales priorités de l’Association, c’est pourquoi les initiatives de la lutte contre le COVID-19, qui ont été adoptées l’année dernière, doivent être mises en œuvre efficacement, y compris la mise en service du COVID-19 Fonds d’intervention de l’ASEAN dès que possible pour acheter des vaccins et soutenir les efforts de redressement. Les dirigeants ont exprimé leur ferme soutien à l’initiative de l’ASEAN pour les réponses aux situations d’urgence et aux catastrophes.

En ce qui concerne les relations extérieures, les dirigeants ont convenu d’approfondir la coopération efficace, pratique et équilibrée avec les partenaires de l’ASEAN sur la base des principes fondamentaux de l’Union, garantissant ainsi sa centralité.

Pour les questions régionales et internationales, les dirigeants ont axé les discussions sur la question du Myanmar, exprimant leurs inquiétudes face à la détérioration de la situation qui affecte gravement la vie des citoyens dans ce pays.

Ils ont appelé à la retenue, à l’arrêt de l’utilisation de la force et à la recherche de solutions pour l’avenir du Myanmar.

Dans un esprit de solidarité et de non-ingérence dans les affaires intérieures, les dirigeants ont convenu que des représentants de l’ASEAN seraient envoyés au Myanmar pour se renseigner sur la situation, prendre contact avec les parties concernées et proposer des moyens et des mesures pour promouvoir le dialogue et la réconciliation.

L’ASEAN a également accepté de continuer à encourager les efforts d’assistance humanitaire par le biais de son Centre de coordination de l’assistance humanitaire pour la gestion des catastrophes (AHA).

NDEL