Le Premier ministre Pham Minh Chinh assiste au 7e Sommet de la sous-région du Grand Mékong

Jeudi, 09 septembre 2021 à 16:37:40
 Font Size:     |        Print
 

Le Premier ministre, Pham Minh Chinh, lors du 7e Sommet de la sous-région du Grand Mékong. Photo: Tran Hai/NDEL

Nhân Dân en ligne — Lors de son discours, le Premier ministre, Pham Minh Chinh, a souligné le rôle stratégique de la sous-région du Grand Mékong dans le processus d’intégration internationale et de forte croissance économique de l’Asie.

Sur invitation du Premier ministre cambodgien Samdech Techo Hun Sen, Pham Minh Chinh a participé le 9 septembre au 7e Sommet de la sous-région du Grand Mékong (GMS 7), tenu en ligne.

Ayant pour thème « GMS : Renforcement de la force pour faire face aux défis de la nouvelle décennie », l’évènement a vu la participation des Premiers ministres du Cambodge, du Vietnam, de Chine, du Laos et de Thaïlande, du président du Conseil d’administration de l’État du Myanmar, de près de 350 délégués, représentants de ministères et organes concernés des six pays membres, des partenaires au développement et des entreprises dans et hors de la région.

Les participants ont passé en revue la coopération depuis le GMS 6 tenu en mars 2018 et discuté des orientations de la coopération dans la nouvelle décennie ainsi que des solutions visant à surmonter cette période particulièrement difficile.

Ils ont hautement apprécié les réalisations importantes obtenues au cours des trois dernières décennies sur la base de la mise en œuvre de la stratégie 3C « Connexion, concurrence et communauté ». Jusqu’à présent, les pays membres ont investi 28 milliards de dollars dans des centaines de projets couvrant de nombreux domaines tels que la construction et la modernisation de près de 12 000 km de routes, 700 km de voies ferrées et près de 3 000 km de lignes électriques. Le GMS est également un mécanisme de coopération de premier rang pour promouvoir la construction de corridors économiques Est-Ouest et Nord-Sud.

Dans son discours, Pham Minh Chinh a hautement apprécié les réalisations que la coopération du GMS avait obtenues, affirmant que celles-ci avaient soutenu efficacement le processus d’édification de la communauté de l’ASEAN, en façonnant la structure régionale avec l’ASEAN en tant que centre et en promouvant le partenariat stratégique entre l’ASEAN et la Chine.

Il a déclaré que cette période difficile constituait également une opportunité pour les pays membres du GMS de montrer leurs efforts, leur détermination et leur solidarité, en vue de promouvoir la coopération et le développement.

Le chef du gouvernement vietnamien a remercié la Banque asiatique de développement (BAD) et les partenaires au développement d’avoir aidé les pays membres du GMS à mobiliser des ressources au service des programmes de coopération dans le cadre du GMS.

Le Premier ministre a également remercié les producteurs de vaccins contre le Covid-19, dont la Chine, d’avoir aidé le Vietnam et d’autres pays à accéder aux vaccins. Cette aide a permis au pays membre du GMS à surmonter partiellement la pénurie de vaccins, a-t-il souligné.

Lors du 7e Sommet de la sous-région du Grand Mékong. Photo: Tran Hai/NDEL

Se coordonner pour régler les défis communs dans la région et s’entraider pour se développer ensemble sont les intérêts et la responsabilité de chaque pays membre du GMS, a-t-il poursuivi.

Selon lui, la confiance politique et la coopération sur la base des principes d’égalité, de consensus, d’intérêt commun, d’efficacité et de respect du droit international seront toujours des conditions indispensables pour le succès du GMS.

Il a estimé que la coopération du GMS devrait avoir une vision et des solutions stratégiques pour non seulement résoudre les problèmes urgents, mais aussi jeter les bases d’un développement durable et inclusif pour les décennies prochaines.

Il a donc suggéré que la coopération du GMS dans le futur devrait donner la priorité à six contenus principaux.

Selon Pham Minh Chinh, les pays membres du GMS devront se concentrer sur le contrôle de la pandémie. Il a souligné qu’aucun pays n’était à l’abri alors que d’autres pays doivent encore lutter contre le Covid-19.

Il est nécessaire d’élaborer un mécanisme de coordination afin de répondre aux épidémies à l’avenir, avec l’accent mis sur le soutien à un accès ouvert, égal et transparent aux vaccins et aux produits pharmaceutiques pour le traitement du Covid-19 et sur le renforcement du partage de vaccins, a-t-il ajouté. Il a aussi demandé aux producteurs de vaccins, dont la Chine, de continuer de soutenir les autres pays, dont le Vietnam.

Il a déclaré qu’il était nécessaire d’assurer les chaînes d’approvisionnement dans la région par la simplicité des procédures de dédouanement et l’ouverture de « corridors verts » aux postes-frontière.

Selon lui, il est nécessaire de créer une percée dans la construction de systèmes d’infrastructures, en particulier le transport et les énergies.

Il a également souligné que les pays continueraient de promouvoir la transition numérique, contribuant à créer une nouvelle force motrice pour la croissance, la reprise économique et la réduction de l’écart de développement.

Le dirigeant vietnamien a proposé d’organiser le forum annuel de haut niveau sur le développement du GMS et de ses partenaires au développement afin d’évaluer le processus de coopération du GMS et d’attirer davantage de ressources et de conseils de la part de ses partenaires au développement.

Il a affirmé l’engagement du Vietnam à continuer de contribuer efficacement à la mise en œuvre des objectifs et de la Vision communs du GMS et à coopérer avec les pays voisins pour édifier une région du GMS de plus en plus ouverte et sûre, pour la paix, la prospérité et le développement durable.

À l’issue du sommet, les dirigeants ont adopté une Déclaration commune et ont convenu d’organiser le GMS 8 en Chine, en 2024.

NDEL