Ouverture de la 39e conférence des ministres de l’Énergie de l’ASEAN

Mercredi, 15 septembre 2021 à 14:59:41
 Font Size:     |        Print
 

Ouverture de la 39e conférence des ministres de l’Énergie de l’ASEAN. Photo: VOV

Nhân Dân en ligne – La 39e conférence des ministres de l’Énergie de l’ASEAN (AMEM 39) et ses conférences annexes, ayant pour thème « Nous nous intéressons, nous sommes prêts et nous prospérons », sont organisées en ligne du 13 au 16 septembre 2021.

S’exprimant lors de la séance d’ouverture, le 15 septembre, le ministre vietnamien de l’Industrie et du Commerce, Nguyên Hông Dien, a déclaré transférer le rôle de président de l’AMEM 2021 à Dato Seri Setia (Dr) Awang Haji Mat Suny bin Haji Md Hussein, ministre de l’Énergie du Brunei.

Il a remercié les États membres du bloc régional d’avoir aidé le Vietnam à remplir avec succès ce rôle en 2020. Il s’est aussi déclaré convaincu que le Brunei remporterait des succès pendant son mandat.

Face aux défis causés par la pandémie de Covid-19, les pays membres de l’ASEAN devront renforcer leur coopération afin d’atteindre les objectifs de la deuxième phase du plan d’action de coopération énergétique en vue d’assurer la sécurité énergétique et le développement durable non seulement pour chaque pays, mais aussi pour l’ensemble de la région, a-t-il souligné.

Il a dit espérer que la coopération énergétique au sein de l’ASEAN continuera de se développer grâce à de nouvelles initiatives, permettant ainsi de garantir la sécurité énergétique, vers la prospérité et la durabilité pour tout le monde.

Lors de l’AMEM 39, les ministres ont pris en haute estime les bons résultats obtenus lors de la mise en œuvre de la première phase du plan d’action de la coopération énergique de l’ASEAN de 2016-2020.

En 2019, les énergies renouvelables ont représenté 13,5 % de l’approvisionnement total en énergie primaire.

Ce résultat a aidé l’ASEAN à obtenir 4,95 des 5 points en termes d’évaluation de l’achèvement de la première phase du plan d’action de la coopération énergique, créant ainsi des conditions favorables pour atteindre les objectifs de la deuxième phase de 2021 à 2025, dans lesquels les énergies renouvelables représenteront 23 % de l’approvisionnement total en énergie primaire et l’intensité énergétique réduira de 32 %.

Les participants ont aussi reconnu les évolutions remarquables de la mise en œuvre des projets régionaux, dont l’élargissement du réseau électrique de l’ASEAN pour une meilleure intégration régionale, le commerce multilatéral de l’électricité au sein du bloc régional et la construction des quatre centrales électriques au gaz naturel liquéfié (GNL) en Indonésie, en Thaïlande, au Vietnam et au Cambodge.

À cette occasion, les ministres de l’Énergie de l’ASEAN ont publié la déclaration commune de Bandar Seri Begawan sur la sécurité énergétique et la transition énergétique, affirmant la volonté des pays membres de poursuivre conjointement les objectifs de sécurité et de transition énergétique régionale. Ils ont aussi donné des solutions sur les finances, l’attrait des investissements et l’assistance technique pour développer des économies à faibles émissions de carbone dans la communauté de l’ASEAN.

NDEL