Ninh Binh œuvre pour un meilleur niveau de vie des ethnies minoritaires

Dimanche, 19 septembre 2021 à 20:45:40
 Font Size:     |        Print
 

Enseignante et élèves de l’École primaire de Cúc Phuong, district de Nho Quan, province de Ninh Binh (Nord). Photo : VNA/CVN.

Nhân Dân en ligne - L'enjeu du développement des régions montagneuses peuplées de minorités ethniques est de taille. Ces dernières années, la province de Ninh Binh (au Nord) a mis en place des actions concrètes pour améliorer les conditions de vie des ethnies locales.

La province septentrionale de Ninh Binh totalise actuellement 29 400 personnes issues de diverses ethnies minoritaires du pays, représentant presque 3% de sa population totale. La plupart d’entre eux sont des Muong, habitant majoritairement dans huit communes du district de Nho Quan.

Conformément à la politique nationale, Ninh Binh met en œuvre des actions visant à aider les ethnies minoritaires à améliorer leur situation socio-économique. C’est ainsi que des prêts à des taux préférentiels leur sont accordés.

Sur la voie de la Nouvelle ruralité

Durant la première moitié de l’année 2021, la Banque de politiques sociales a accordé la somme totale de 66,4 milliards de dôngs à quelque 1 900 foyers.

Les autorités provinciales ont également subventionné les familles de neuf communes pour le paiement des frais scolaires de leurs enfants.

Par ailleurs, les huit communes comptant les personnes issues des ethnies minoritaires ont aidé 455 familles modestes en prenant en charge une partie de leur facture d’électricité, la somme totale étant estimée à 76 millions de dôngs.

Ces appuis, couplés au développement économique, font que l’édification de la Nouvelle Ruralité dans les communes montagneuses du district de Nho Quan obtient des résultats satisfaisants.

Au premier semestre 2021, ce sont ainsi quatre des huit communes accueillant des populations issues des minorités ethniques qui atteindront les objectifs en la matière (communes de Xich Thô, Yên Quang, Van Phuong et Cúc Phuong). Il est prévu que toutes les communes puissent atteindre les normes de la Nouvelle ruralité d’ici la fin de l’année.

Un meilleur accès aux besoins de base

Parmi les avancées concrètes pour ces communes, on trouve la construction de routes (une trentaine de kilomètres), un meilleur accès à l’eau potable (70% des familles ont accès à l’eau potable) et à l’électricité.

La population rurale de ces communes bénéficie aujourd’hui pleinement des services postiers, téléphoniques et bancaires.

Selon Bùi Van Thê, chef du Département en charge des ethnies minoritaires du Comité populaire du district de Nho Quan, tous les organes locaux sont impliqués dans les politiques au profit des ethnies minoritaires que sont les aides en cas de problèmes légaux, des prêts de crédit, des incitations économiques pour les entreprises qui décident d’investir dans les zones où vivent les ethnies minoritaires, etc.

Grâce à ce travail conjoint des autorités et de la population, de nombreux objectifs sont atteints, et pas seulement sur la question de la Nouvelle ruralité.

Ainsi, d’ici la fin de l’année 2021, toutes les salles de classes dégradées seront réparées et améliorées ; tous les enfants en âge d’aller à l’école seront scolarisés ; la qualité du système sanitaire sera améliorée et accessible à tous les habitants.

Aujourd’hui, 80% des communes disposent de leur propre infirmerie respectant les normes nationales.

Il ne faut pas non plus oublier les aides d’urgence qui ont été débloquées pour faire face à la pandémie de COVID-19. Elles ont permis un contrôle rapide de l’épidémie, laissant la population vivre normalement.

Malgré ces avancées importantes, la vie des ethnies minoritaires de la province de Ninh Binh connaît encore des difficultés, le taux de foyers pauvres restant encore trop élevé.

Un appui plus important devra être donné pour l’accès aux nouvelles méthodes agricoles (application de la science et des nouvelles technologies de production) et à la diversification des productions (plantes, bétails, etc.), permettant d’apporter des revenus stables et durables à ces populations qui restent très fragiles aux aléas économiques et climatiques.

Il convient aussi de valoriser le rôle des dirigeants et des personnes prestigieuses dans la communauté des ethnies minoritaires dans le cadre de la défense et la sécurité populaires ainsi que l’ordre sociale locale.

CVN/NDEL