Les États-Unis accueilleront le Sommet mondial sur la pandémie de COVID-19

Lundi, 20 septembre 2021 à 22:52:24
 Font Size:     |        Print
 

Photo : pharmavn

Nhân Dân en ligne - La Maison Blanche a annoncé que les États-Unis accueilleraient la semaine prochaine le Sommet mondial sur le COVID-19 pour chercher à accélérer les efforts mondiaux de vaccination contre cette pandémie.

Selon l’Agence vietnamienne d’Information, le Sommet aura lieu en ligne le 22 septembre, en même temps que l'Assemblée générale de l'Organisation des Nations Unies.

Lors du Sommet, les États-Unis appelleront les pays à avoir de « plus grandes ambitions » sur une série de sujets, tels que les efforts pour immuniser le monde, augmenter l'approvisionnement en oxygène et en équipements médicaux, a déclaré l'attachée de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki.

La presse américaine a déclaré que l'administration du Président Joe Biden prévoyait d'acheter des centaines de millions de doses de vaccin supplémentaires pour soutenir les autres pays et, lors de la conférence, elle pourrait exhorter d'autres pays à faire de même.

Les informations ci-dessus arrivent à un moment où les États-Unis sont sous pression pour aider à accélérer la couverture vaccinale mondiale.

À ce jour, les États-Unis ont soutenu des pays avec 140 millions de doses de vaccin COVID-19 et s'efforceront de pouvoir faire don d’environ 500 millions de doses cette année et l'année prochaine.

Cependant, les experts s'attendent à ce que l'administration Biden intensifie non seulement son soutien aux vaccins, mais encourage également une augmentation de la production de vaccins à l'échelle mondiale.

Appel à fournir plus de vaccins pour les pays pauvres

Le 16 septembre, la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva, et les dirigeants d'autres organisations multilatérales ont appelé les pays ayant des taux élevés de vaccination contre le COVID-19 à augmenter leur donation de vaccins aux pays à revenu faible et intermédiaire.

En conséquence, dans une déclaration conjointe, la directrice générale du FMI et les dirigeants de la Banque mondiale (BM), de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) ont exprimé leur inquiétude quant à la difficulté pour réaliser l'objectif de vacciner au moins 40 % de la population des pays du monde contre le COVID-19 d'ici la fin de cette année si des mesures urgentes ne sont pas prises.

La déclaration a souligné que les pays avec des taux de vaccination élevés avaient commandé au total 2 milliards de doses de vaccins dont ils n’avaient pas besoin.

En conséquence, ces pays ont un besoin urgent d'échanger ces vaccins proches de leur date d’expiration pour les programmes mondiaux de distribution de vaccins, s'attaquant ainsi aux inégalités de vaccins à l’égard des pays à revenu faible et intermédiaire.

En outre, la déclaration a appelé les pays à revenu élevé à respecter leurs engagements à fournir une aide vaccinale aux pays qui manquent de vaccins.

Les chefs d'organisations multilatérales ont également exhorté les fabricants de vaccins à prioriser et à conclure les contrats d'approvisionnement en vaccins signés avec le Mécanisme mondial d'accès aux vaccins COVID-19 (COVAX) et le Fonds européen d'acquisition de vaccins en Afrique (AVAT), tout en améliorant la transparence grâce à la publication de la feuille de route détaillée.

NDEL