Le Vietnam appelle au soutien des veuves pendant et après les conflits

Mercredi, 17 novembre 2021 à 06:52:59
 Font Size:     |        Print
 

La ministre-conseillère, Nguyen Phuong Tra, cheffe adjointe de la Mission permanente du Vietnam auprès de l’ONU, prend la parole. Photo: VNA

Nhân Dân en ligne – Le 15 novembre, le Conseil de Sécurité de l’ONU a organisé une réunion, selon la formule Arria, ayant pour thème « Réduction de l’écart dans la protection des veuves pendant et après des conflits », sous la présidence de l’ambassadeur de l’Union africaine auprès de l’ONU et du chargé d’affaires de la Mission du Niger.

Anita Bhatia, directrice exécutive adjointe d’ONU Femmes et Heather Ibrahim-Leathers, fondatrice du Fonds mondial pour les veuves ont présenté leurs rapports.

Lors de la réunion, les pays membres du Conseil de Sécurité de l’ONU, les représentants de l’ONU Femmes et du Fonds mondial pour les veuves ont partagé la situation, ainsi que les défis auxquels plus de 350 millions de veuves dans le monde entier doivent faire face.

Ils ont également discuté des mesures aux niveaux national et international pour mieux soutenir les veuves.

Lors de son discours, la ministre-conseillère, Nguyen Phuong Tra, cheffe adjointe de la Mission permanente du Vietnam auprès de l’ONU, a appelé les pays à éliminer les barrières et la discrimination à l’égard des femmes veuves dans les conflits

Selon elle, bien que les veuves ne reçoivent pas assez d’attention dans les conflits, elles ont quand même des capacités et jouent un rôle important dans leur famille, le maintien de la paix et la stabilité sociale.

Afin d’assurer leurs intérêts, il est nécessaire d’améliorer la prise de conscience de leur rôle, de leurs besoins et de leurs intérêts légitimes, a-t-elle indiqué.

La représentante du Vietnam a souligné que les pays et les parties concernées par les conflits devaient garantir la sécurité et la sûreté des veuves et de leurs enfants et un soutien humanitaire continu.

Les droits à l’héritage, aux biens, à la terre, à l’éducation et aux soins de santé, ainsi que d’autres droits à l’égalité des veuves dans et après les conflits doivent faire l’objet d’une grande attention, a-t-elle ajouté.

Il est nécessaire de créer des conditions favorables pour que les veuves puissent participer de manière équitable aux processus de prise de décision et de paix, a-t-elle poursuivi.

Concernant la coopération internationale, Nguyên Phuong Tra a recommandé aux pays et aux organisations internationales et régionales de collecter des statistiques et de préparer des rapports sur les défis rencontrés par les veuves afin d’élaborer des politiques et des programmes appropriés.

Elle a également recommandé au secrétaire général des Nations Unies de mentionner la situation des femmes veuves dans son rapport annuel sur les femmes, la paix et la sécurité.

Le Vietnam a réaffirmé ses efforts et s’est engagé à se coordonner avec la communauté internationale pour assurer la participation complète, égale et significative de toutes les femmes aux processus concernés.

NDEL