Le Vietnam appelle au dialogue entre les parties et à la promotion des valeurs humaines

Jeudi, 17 mars 2022 à 07:41:02
 Font Size:     |        Print
 

La session spéciale du Conseil exécutif de l'Organisation des Nations Unies pour l'Éducation, la Science et la Culture s’est tenue les 15 et 16 mars à Paris. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Une session spéciale du Conseil exécutif de l'Organisation des Nations Unies pour l'Éducation, la Science et la Culture (UNESCO) s’est tenue, les 15 et 16 mars à son siège à Paris (France), avec la participation de 58 membres dont le Vietnam, afin de discuter les impacts et conséquences de la situation en Ukraine dans les domaines gérés par l'UNESCO.

Il s'agit de la 7e réunion spéciale en 75 ans de fonctionnement de cette Organisation. Cette session extraordinaire s'est tenue à la demande des 19 membres du Conseil qui ont proposé d'"examiner toutes les conséquences de la situation actuelle en Ukraine, dans les différents volets du mandat de l'UNESCO".

Prenant la parole à la réunion, l'Ambassadrice Lê Thi Hông Vân, cheffe de la Mission permanente du Vietnam auprès de l'UNESCO, a exprimé les préoccupations du Vietnam concernant le conflit armé actuel en Ukraine. Selon l'ambassadrice vietnamienne, il faut cesser immédiatement le recours à la force pour éviter des pertes humaines et matérielles.

Elle a également souligné la nécessité d'assurer la sécurité et la sûreté des établissements civils telles que écoles, sites commémoratifs, œuvres culturelles et de communication, conformément au droit international humanitaire. En particulier, il est également nécessaire de protéger les patrimoines culturels sous toutes ses formes.

L'ambassadrice Lê Thi Hông Vân a souligné que les leçons de la Seconde Guerre mondiale ainsi que l'histoire du peuple vietnamien avaient montré que garantir le droit international, renforcer la solidarité, la coopération et la confiance mutuelle sont les essentiels au maintien de la paix et de la stabilité dans le monde. Il est nécessaire de respecter strictement les principes fondamentaux de la Charte des Nations Unies, en particulier les principes sur le respect de l'indépendance, de la souveraineté et de l'intégrité territoriale des pays, de non-ingérence dans les affaires intérieures, de non-ingérence dans les affaires intérieures et de non-ingérence dans les affaires d'autrui, utiliser ou menacer d'utiliser la force dans les relations internationales et régler les différends par des moyens pacifiques.

"En tant que pays ravagé par des décennies de guerre, le Vietnam comprend mieux que quiconque que les guerres et les conflits n'apportent que des souffrances et pertes aux peuples et laissent de nombreuses conséquences négatives dans tous les aspects de la vie des pays directement concernés ainsi que des d'autres nations. Dans cet esprit, le Vietnam appelle les parties concernées à désamorcer les tensions, à reprendre le dialogue et à négocier par tous les canaux, afin de parvenir à une solution durable qui tienne compte des intérêts et des préoccupations de toutes les parties, sur la base du droit international", a-t-elle appelé.

L'ambassadrice Lê Thi Hông Vân a souligné : "Nous appelons la communauté internationale à continuer à soutenir et à faciliter le dialogue entre les parties, à accroître les efforts d'aide humanitaire pour les civils. Nous pensons qu'il est nécessaire d'assurer la sûreté, la sécurité et de faciliter l'évacuation de tous les étrangers ressortissants vivant en Ukraine, y compris les Vietnamiens, sans discrimination d'origine, de race, d'ethnie ou de nationalité".

Promouvoir le rôle important de l'UNESCO

À cette occasion, l'ambassadrice vietnamienne a hautement apprécié le rôle important de l'UNESCO, en particulier dans le contexte où le monde est confronté à des défis sans précédent, tels que la pandémie mondiale, les inégalités, les conflits, la concurrence entre les grandes puissances et le changement climatique.

Elle a invité à l'UNESCO à valoriser son rôle de cohésion, à encourager les efforts humanistes, à favoriser "l'unité intellectuelle et morale de l'humanité" pour construire un monde pacifique, durable et résilient.

Selon un rapport de l'UNESCO, le conflit en Ukraine a entraîné la fermeture d'écoles et d'établissements d'enseignement, affectant environ 6 millions d'enfants d'âge scolaire âgés de 3 à 17 ans et plus de 1,5 million d'étudiants universitaires.

La situation humanitaire s'aggrave en Ukraine avec un nombre croissant de personnes évacuées, dont des enfants et des personnes âgées.

Dans le domaine culturel, le conflit a directement menacé les patrimoines culturels de l'Ukraine. De nombreux sites ont été détruits, endommagés ou menacés, la protection et l'évacuation massive d'objets culturels inestimables dans les musées et sites culturels ukrainiens sont également menacées.

Au terme de la 7e session extraordinaire, le Conseil exécutif de l'UNESCO a publié une résolution appelant les parties à cesser les conflits.

Il appelle également les États membres à mettre en œuvre un programme d'aide d'urgence pour aider l'Ukraine avec tous les outils disponibles dans les domaines de l'éducation, de la culture, de la science, de la communication et de l'information.

À l'exception de 4 membres absents au moment du vote, la résolution a été adoptée à 54/58 membres, dont 33 voix pour, 20 abstentions (dont le Vietnam) et une voix contre, la Russie.

VNA/NDEL