Le Vietnam appelle à redoubler d’efforts pour lutter contre la faim induite par les conflits

Vendredi, 22 avril 2022 à 13:02:47
 Font Size:     |        Print
 

Le Conseil de sécurité de l'ONU convoque le 21 avril une réunion selon la formule Arria sur les conflits et la faim. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - L’ambassadeur Dang Hoàng Giang, représentant permanent du Vietnam auprès de l’ONU, a appelé lors d’une réunion du Conseil de Sécurité de l’ONU, jeudi 21 avril, la communauté internationale à renforcer ses efforts pour lutter contre la faim induite par le conflit.

La réunion de la formule Arria sur les conflits et la faim a réuni Máximo Torero Cullen, économiste en chef de l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO); Margot Van Der Velden, directrice des urgences du Programme alimentaire mondial (PAM) ; et Michael Fakhri, rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit à l’alimentation.

Dans ses remarques, Dang Hoàng Giang a déclaré que le système alimentaire mondial était de plus en plus mis à l’épreuve par les conflits, la pandémie de Covid-19, le changement climatique et les catastrophes naturelles. Ceux-ci ont gravement menacé la sécurité alimentaire mondiale, en particulier en ce qui concerne les pays et les conflits en Afrique, en Asie ou en Europe.

Il a salué les récents efforts déployés par l’ONU, la FAO, le PAM et les partenaires humanitaires pour fournir une aide aux populations dans de nombreuses régions ; et a encouragé l’ONU et ses partenaires à trouver des solutions à la flambée des prix de nombreux produits de base nécessaires.

Le représentant vietnamien a également suggéré d’accroître l’échange d’informations et de mises à jour sur les domaines où l’insécurité alimentaire émerge ou évolue de manière complexe.

Il a souligné que toutes les parties à un conflit doivent respecter le droit international humanitaire et ne pas utiliser la famine comme méthode de guerre, comme indiqué dans les résolutions 2417 et 2573.

Le diplomate a également exhorté à approfondir la coopération entre l’ONU et les organisations régionales pour s’attaquer aux causes profondes des conflits, construire la paix et prévenir les conflits, réduisant ainsi le risque de famine induite par les conflits.

L’ASEAN a formé un partenariat spécifique pour maintenir la sécurité alimentaire au cours des dernières années, a-t-il noté, ajoutant que le Vietnam considère la sécurité alimentaire comme la racine de la sécurité, de la stabilité et du développement et continuera de contribuer aux efforts concertés du monde pour relever les défis de la sécurité alimentaire.

VNA/NDEL