Les ministres de l’Économie de l’ASEAN optimistes sur la croissance régionale

Samedi, 21 mai 2022 à 07:38:24
 Font Size:     |        Print
 

Les ministres de l’Économie de l’ASEAN posent pour une photo de groupe. Source : Secrétariat de l’ASEAN.

Nhân Dân en ligne - La réunion spéciale des ministres de l’Économie de l’ASEAN (AEM) en 2022 a affiché son optimisme quant au retour de la région aux niveaux d’avant la pandémie, avec une croissance du PIB qui devrait atteindre 4,9% en 2022 et 5,2% en 2023.

Sur le thème “Relever les défis ensemble”, l’événement s’est tenu le 18 mai à Bali, en Indonésie, sous la présidence du Cambodge.

Selon une déclaration commune approuvée lors de l’événement, la réunion a eu une discussion et un échange de vues fructueux sur l’effort collectif et la stratégie de l’ASEAN pour s’attaquer aux problèmes régionaux et mondiaux, atténuer leur impact potentiellement négatif sur l’économie de l’ASEAN et faire avancer la centralité de l’ASEAN dans le renforcement de l’intégration économique dans la région.

La réunion a noté que le paysage économique mondial en pleine mutation apporte à la fois de nouvelles opportunités et de nouveaux défis à la région.

La technologie numérique et le développement durable apparaissent comme de nouveaux moteurs pour la croissance future de l’ASEAN, indique la déclaration commune.

Parallèlement, les tensions géopolitiques actuelles, les perturbations des activités économiques et commerciales mondiales et le changement climatique soulignent l’impératif pour la région de renforcer les efforts de construction des communautés, a-t-il ajouté.

La déclaration commune a souligné l’importance pour l’ASEAN de réaffirmer son engagement et sa détermination à travailler ensemble pour garantir que la Communauté économique de l’ASEAN reste pertinente, compétitive, inclusive, durable, cohérente et résiliente dans le monde post-pandémie.

La réunion a également souligné que l’ASEAN doit rester vigilante et accélérer la mise en œuvre du Cadre de relance global de l’ASEAN (ACRF) pour relever les défis mondiaux et faire en sorte que l’économie de l’ASEAN soit en mesure de rebondir mieux et plus fort.

VNA/NDEL