Préoccupation face à la crise humanitaire en Syrie après une décennie de conflit

Mardi, 30 mars 2021 à 16:05:51
 Font Size:     |        Print
 

Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - L’ambassadeur vietnamien Dang Dinh Quy a exhorté les parties impliquées dans le conflit en Syrie à intensifier leur coopération afin de garantir que l’aide humanitaire ne soit pas interrompue et soit au bon moment.

Le 29 mars, le Conseil de sécurité des Nations Unies tient des réunions mensuelles régulières sur la situation humanitaire en Syrie sous forme en ligne.

La réunion était présidée par le secrétaire d’État américain Antony Blinken en tant que président du Conseil de sécurité, en réunissant les ministres des Affaires étrangères de Grande-Bretagne, d’Estonie, d’Irlande, de Norvège, de Tunisie et de Russie.

Le vice-Secrétaire général des Nations Unies pour les affaires humanitaires, Mark Lowcock, et la directrice générale de l’UNICEF, Henrietta Fore, ont rendu compte au Conseil de sécurité de la grave situation humanitaire en Syrie après une décennie de conflit.

Mark Lowcock a déclaré que le besoin humanitaire actuel est à un niveau record. Plus précisément, 13,4 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire, en hausse de 20% après seulement un an en raison de l’impact de la crise économique et de la pandémie de COVID-19. À cause de l’augmentation du prix et de la rareté de la nourriture, plus de 12 millions de personnes sont confrontées à l’insécurité alimentaire.

Plus particulièrement concernant la situation des enfants syriens, un représentant de l’UNICEF a déclaré qu’environ 12 000 enfants avaient été tués après 10 ans de conflit et que 90% des enfants avaient actuellement besoin d’une aide humanitaire.

Non seulement touchés par la violence, des millions d’enfants syriens doivent abandonner l’école, dont beaucoup doivent travailler pour gagner leur vie. La situation des enfants dans les camps de personnes déplacées au Nord-Ouest, du Nord-Est et du Sud de la Syrie est particulièrement grave car l’aide humanitaire ne parvient pas à répondre à la demande croissante.

Les membres du Conseil de sécurité se sont déclarés profondément préoccupés à propos de la situation humanitaire, en soulignant la nécessité d’accroître le soutien au peuple syrien, en particulier dans le contexte d’une grave crise économique et de la demande de produits médicaux, y compris l’accès au vaccin anti-COVID-19. Les membres ont exhorté, à cette occasion, à promouvoir les efforts diplomatiques pour trouver une solution politique à la situation en Syrie.

S’exprimant lors de la réunion, l’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la délégation du Vietnam auprès des Nations Unies, a partagé la préoccupation commune de tous les membres du Conseil de sécurité concernant la détérioration de la situation humanitaire en Syrie après une décennie de conflit, en particulier les difficultés auxquelles les femmes, les enfants et les autres groupes vulnérables devaient faire face.

Le diplomate vietnamien a appelé les parties impliquées dans le conflit en Syrie à renforcer leur coopération afin de garantir que l’aide humanitaire ne soit pas interrompue et soit au bon moment, en exhortant la communauté internationale à coopérer afin d’assurer l’aide humanitaire la plus efficace.

Le chef de la délégation vietnamienne a mis l’accent sur la nécessité de trouver une solution politique à long terme à la crise en Syrie pour mettre complètement fin à la situation difficile actuelle.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: