Le Vietnam appelle à renforcer les efforts pour mettre en œuvre l’accord de paix au Mali

Mercredi, 07 avril 2021 à 18:04:29
 Font Size:     |        Print
 

L'ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la délégation du Vietnam auprès des Nations Unies. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Le Vietnam a appelé à un renforcement des efforts pour mettre en œuvre l’Accord de paix de 2015, en appliquant strictement le droit international humanitaire et le droit international des droits de l’homme, sans entraver les activités humanitaires et la protection des civils.

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a tenu le 6 avril une réunion en ligne sur la situation au Mali.

Il s’agissait de la première réunion publique organisée par le Vietnam en tant que président du Conseil de sécurité en avril.

Jean-Pierre Lacroix, Secrétaire général adjoint des Nations Unies chargé du maintien de la paix, y était présent et a rendu compte d’une mise à jour au Conseil de sécurité. Il a fermement condamné l’attaque contre la Mission des Nations Unies au Mali (MINUSMA) le 4 avril dernier, qui avait tué quatre soldats de la paix et en a blessé 19.

Concernant la mise en œuvre de la feuille de route de transition au Mali, le Secrétaire général adjoint a déclaré que le gouvernement avait annoncé la date limite des élections au quatrième trimestre et que les signataires continuaient de s’engager à mettre en œuvre l’Accord de paix de 2015.

En conséquence, le Comité de supervision de l’Accord s’est réuni pour la première fois en dehors de la capitale malienne, attirant la pleine participation de toutes les parties prenantes. Le responsable onusien a également fait savoir que la situation sécuritaire au Mali était encore compliquée, avec l’escalade des attaques terroristes.

Dans ce contexte, les autorités maliennes s’emploient à accroître leur présence dans les régions du Nord et du Centre. En outre, la situation commerciale, d’investissement et humanitaire au Mali ne s’est pas améliorée non plus.

Le responsable malien a évalué que la MINUSMA s’acquittait bien de tâches telles que l’assistance à la transition, le renforcement des capacités et la prévention des conflits, et le soutien au G5 Sahel dans la lutte contre le terrorisme.

Les membres du Conseil de sécurité ont partagé les remarques du rapporteur, en notant les efforts déployés pour suivre la voie de la transition et condamnant les attaques contre les civils et les soldats de la paix.

Les pays ont appelé le gouvernement de transition à se coordonner avec les parties liées pour achever prochainement la feuille de route de transition et organiser les élections à temps. Ils ont apprécié le rôle des Nations Unies, de l’Union africaine (UA) et de la Communauté économique de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour aider le Mali à faire la transition, maintenir la paix, la sécurité et promouvoir le développement.

S’exprimant lors de la réunion, l’ambassadeur et chef de la délégation du Vietnam auprès des Nations Unies, Dang Dinh Quy, a reconnu les efforts déployés ces dernières années par le gouvernement de transition et les parties prenantes au Mali.

Le diplomate vietnamien a condamné les attaques contre les civils et les soldats de la paix de l’ONU et s’est dit préoccupé par la détérioration de la situation sécuritaire et humanitaire.

Le chef de la délégation vietnamienne a appelé au renforcement des efforts pour mettre en œuvre l’Accord de paix de 2015, à travers l’application stricte du droit international humanitaire et du droit international des droits de l’homme, notamment la protection des civils, en particulier les femmes et les enfants, aussi sans barrage contre les activités humanitaires.

Le Vietnam a pris en haute considération les efforts des Nations Unies, de l’UA et de la CEDEAO pour soutenir le processus de paix au Mali et la Force du G5 Sahel contre le terrorisme.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: