Le Conseil de Sécurité de l’ONU se réunit sur la crise en Haïti

Samedi, 10 juillet 2021 à 01:55:34
 Font Size:     |        Print
 

Le Premier ministre haïtien Claude Joseph lors d'une conférence de presse dans la capitale Port-au-Prince, le 8 juillet. Photo : AP.

Nhân Dân en ligne - Le 8 juillet, le Conseil de Sécurité des Nations Unies a tenu une réunion à huis clos sur la crise en Haïti après l’assassinat du Président haïtien Jovenel Moise la veille.

La Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU pour Haïti, Helen Meagher La Lime, a fait un exposé sur la situation en Haïti suite à l’assassinat du Président haïtien Jovenel Moise à son domicile le 7 juillet 2021.

En conséquence, Haïti a déclaré l’état d’urgence pour 15 jours et le Premier Ministre d’Haïti prend temporairement en charge le pays jusqu’à l’élection d’un nouveau Président.

La responsable onusienne a également déclaré que les agences des Nations Unies en Haïti feront de leur mieux pour aider le pays et le peuple haïtiens à stabiliser la situation et à surmonter les défis actuels.

S’exprimant lors d’une conférence de presse aux Nations Unies après la réunion à huis clos, La Lime a déclaré qu’Haïti avait demandé aux Nations Unies d’aider à accroître la sécurité après l’assassinat de son Président, en affirmant que l’ONU prenait cette demande au sérieux et souhaitait à Haïti de indiquer des soutiens nécessaires.

La Représentante spéciale du Secrétaire général a souligné que le Bureau intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH) a une capacité suffisante pour soutenir l’enquête ainsi que recommander un soutien supplémentaire d’autres agences internationales si nécessaire.

L’ONU a mis fin, à l’heure actuelle, force de maintien de la paix dans ce pays des Caraïbes depuis 2017 et deux ans plus tard, la Mission d’assistance juridique des Nations Unies en Haïti a également fermé.

S’adressant à plusieurs agences de presse, l’ambassadeur d’Haïti auprès des Nations Unies a déclaré que les auteurs de l’assassinat étaient pour la plupart des mercenaires étrangers.

Actuellement, 6 suspects en lien avec l’assassinat ont été arrêtés et 4 personnes ont été abattues. L’envoyée spéciale La Lime a déclaré qu’un grand groupe d’assassins était maintenant retranché dans deux bâtiments de la capitale Port-au-Prince et est actuellement encerclé par la police.

Lors de la réunion à huis clos du Conseil de Sécurité sur Haïti, la chef adjointe de la Mission permanente du Vietnam auprès de l’ONU, Nguyên Phuong Trà, a transmis ses sincères condoléances à la famille du Président Jovenel Moise et au peuple haïtien pour l’assassinat, en condamnant cet acte et en appelant à la poursuite des personnes concernées.

La représentante vietnamienne a exhorte l’unification du peuple haïtien et les parties concernées à faire passer les intérêts du peuple en premier en cette période difficile, à s’abstenir d’actions accroissant les tensions, à poursuivre les efforts pour promouvoir des élections opportunes et à renforcer les mesures pour assurer la sécurité du pays, protéger les civils, en particulier les femmes et les enfants.

Le Vietnam a réaffirmé, à cette occasion, son soutien au peuple haïtien vers la paix, la stabilité et le développement, en appelant les Nations Unies et la communauté internationale à soutenir Haïti dans l’organisation des élections et l’augmentation de l’assistance sécuritaire pour le peuple de ce pays dans un futur proche.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: