Le Royaume-Uni est devenu le 11e partenaire de dialogue de l’ASEAN

Jeudi, 05 août 2021 à 16:26:41
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne – Le Royaume-Uni a été approuvé pour devenir le 11e partenaire de dialogue de l’ASEAN lors de la 54e Conférence des ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN (AMM-54) qui s’est ouverte en ligne lundi 2 août.

Les ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN ont convenu d’établir le partenariat de dialogue entre le bloc régional et le Royaume-Uni. Ce dernier avait posé sa candidature pour ce poste au début de l’année dernière.

Un cas particulier

Le gouvernement britannique a annoncé au début de l’année dernière que le Royaume-Uni avait demandé à devenir un partenaire de dialogue de l’ASEAN dans le but de renforcer ses relations internationales après le Brexit (la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne).

Actuellement, le bloc régional compte dix partenaires de dialogue que sont l’Australie, le Canada, la Chine, l’Inde, l’Union européenne, le Japon, la Nouvelle-Zélande, la République de Corée, la Russie et les États-Unis.

Auparavant, Londres avait établi une nouvelle mission diplomatique permanente auprès de l’ASEAN à Jakarta en Indonésie.

Le Royaume-Uni n’a pas tardé à tisser ses liens plus étroits avec l’ASEAN. Les deux parties ont tenu trois réunions au niveau ministériel depuis le mois d’avril de l’année dernière afin de discuter des questions économiques et régionales.

En 1990, l’ASEAN a pris la décision de suspendre l’admission de candidats en tant que partenaire de dialogue.
La demande du Royaume-Uni est devenue un cas particulier, ce qui a conduit les membres de l’ASEAN au cours des 18 derniers mois à discuter de la levée de cette suspension avant d’approuver l’admission du Royaume-Uni.

Le Royaume-Uni, étant un ancien membre de l’UE, il répond à tous les critères requis par l’ASEAN pour devenir son partenaire de dialogue. Pourtant, certains États membres de l’ASEAN ont estimé que la suspension devrait être levée afin d’admettre de nouveaux partenaires de dialogue

Prolongement de la liste de partenaires de dialogue de l’ASEAN.

Il existe maintenant une longue liste de pays qui souhaitent devenir partenaires de dialogue de l’ASEAN. Le Pakistan, par exemple, est devenu partenaire de dialogue par secteur depuis 1992 et attend d’être approuvé pour devenir partenaire de dialogue à part entière.

L’Inde est devenue un partenaire de dialogue à part entière en 1995 et un partenaire stratégique en 2012.

La Norvège et la Suisse sont devenues nouveaux partenaires de dialogue par secteur en 2019.

Lors d’une réunion spéciale de l’ASEAN qui s’est tenue en avril dernier, le président du bloc régional a appelé les ministres des Affaires étrangères à faciliter l’approbation du Royaume-Uni en tant que partenaire de dialogue.

Les pays membres de l’UE tels que la France et l’Allemagne sont plus actifs dans leurs relations avec l’ASEAN ces dernières années. La France a été le premier membre de l’UE à signer un document d’adhésion au Traité d’amitié et de coopération en Asie du Sud-Est (TAC), en 2007, suivi du Royaume-Uni en 2012 et d’Allemagne en 2019. Actuellement, la France et l’Allemagne sont toutes les deux des partenaires de développement de l’ASEAN.

En 2018, les échanges commerciaux bilatéraux entre l’ASEAN et le Royaume-Uni se sont élevés à 52 milliards de dollars. Plus de 3 millions de ressortissants britanniques se rendent dans un pays de l’ASEAN chaque année, tandis que plus de 40 000 étudiants de l’ASEAN étudient au Royaume-Uni.

Le ministre des Affaires étrangères britannique, Dominic Raab, a souligné qu’avec l’importance croissante de l’Asie, un Royaume-Uni avec une vision globale coopérerait plus étroitement avec ses amis dans cette région. En devenant l’un des partenaires de dialogue de l’ASEAN, le Royaume-Uni pourra renforcer sa coopération dans la région indopacifique, dans tous les secteurs, du changement climatique à la stabilité régionale.

NDEL