Les relations commerciales entre le Vietnam et l’UE ne cessent de s’approfondir

Nhân Dân en ligne – Au cours des 31 ans de l’établissement de leurs relations diplomatiques, les relations entre le Vietnam et l’Union européenne (UE) n’ont cessé de s’approfondir. Leurs relations commerciales en particulier constituent une base importante pour le développement de la coopération dans le domaine politique ainsi que dans d’autres domaines de la vie socioéconomique.

La cérémonie de signature de l'EVFTA et de l'EVIPA à Hanoi en 2019. Photo : https://congthuong.vn/
La cérémonie de signature de l'EVFTA et de l'EVIPA à Hanoi en 2019. Photo : https://congthuong.vn/

La signature des accords de libre-échange

En tenant compte du fait que le développement de ses relations avec l’UE en général favorisera l’établissement de partenariat avec ses pays membres, le Vietnam a promu la signature de nombreux accords.

L’accord-cadre global de partenariat et de coopération (APC) entre l’UE et le Vietnam a été signé le 27 juin 2012 et est entré en vigueur le 1er octobre 2016. Avec des engagements forts dans de nombreux domaines, cet accord a mis en évidence la volonté du gouvernement vietnamien de rendre plus intégrale et plus profonde sa coopération avec l’UE.

Par ailleurs, le texte sert de base juridique permettant aux deux parties de cultiver un partenariat égal, global, durable entre les différents acteurs mondiaux au 21e siècle tout en asseyant la nouvelle position du Vietnam après ses 25 ans de renouveau et d’intégration internationale.

L’accord a également permis aux deux parties d’élargir et d’approfondir la coopération bilatérale dans les domaines que le Vietnam a besoin de développer et dans lesquels l’UE a des atouts, le tout sur la base du bénéfice mutuel. Il s’agissait aussi d’une prémisse facilitant les négociations pour les accords de libre-échange (ALE) et la reconnaissance du statut d’économie de marché pour le Vietnam.

L’UE est devenue aujourd’hui le partenaire stratégique le plus important du Vietnam dans son processus de développement et d’intégration internationale. C’est pourquoi le Vietnam a déployé des efforts continus afin de faire entrer en vigueur l’ALE avec l’UE (EVFTA) et de promouvoir les négociations pour l’Accord de protection des investissements Vietnam-UE (EVIPA).

L’EVFTA est un accord global et de haute qualité qui garantit l’équilibre des intérêts des deux parties en consolidant leurs relations bilatérales dans une optique stratégique, intégrale et durable. Il s’agit du premier ALE que l’UE a signé avec un pays en développement en Asie-Pacifique et du premier ALE qui offre le niveau d’engagement le plus élevé que le Vietnam est parvenu à conclure.

L’accord est pour le Vietnam une percée, tant sur le plan stratégique que sur le plan économique, dans ses relations avec l’UE. En effet, il contribue efficacement au renforcement des activités de commerce et d’investissement et offre des avantages importants à l’économie vietnamienne, à ses entreprises et à sa population.

L’UE est un marché séduisant pour les produits vietnamiens. De plus, les exportations vietnamiennes et européennes sont complémentaires au lieu d’être concurrentielles. En visant une réduction de près de 100 % des lignes tarifaires, l’EVFTA donne une impulsion puissante aux exportations vietnamiennes, dont surtout ses marchandises phares telles que des produits de textile-habillement, les chaussures, les produits agricoles et les produits en bois.

Le plus grand partenaire commercial

À l’heure actuelle, l’UE est le plus grand partenaire commercial et le deuxième marché d’importation du Vietnam, derrière les États-Unis.

Les relations commerciales bilatérales se développent rapidement. En effet, les échanges commerciaux bilatéraux sont passés de 4,1 milliards de dollars en 2000 à 50 milliards de dollars en 2020. Les exportations vietnamiennes vers l’UE ont été multipliées par 13, passant de 2,8 milliards de dollars en 2000 à 35,1 milliards de dollars en 2020.

En 2020, le Vietnam a affiché un excédent commercial de 29 307,1 millions de dollars avec l’UE. Ses partenaires européens principaux sont les Pays-Bas, la France, l’Italie, la Belgique, l’Espagne, la Pologne et la Suède.

Cependant, la pandémie de COVID-19 a affecté considérablement les activités d’import-export de l’UE avec ses partenaires commerciales, dont le Vietnam.

En décembre 2020, les échanges commerciaux entre le Vietnam et l’UE ont atteint 49,78 milliards de dollars, soit une baisse de 0,1 % en glissement annuel. L’UE a représenté 9,13 % des échanges commerciaux du Vietnam avec les autres pays.

Les exportations vietnamiennes vers ce marché ont atteint 35,13 milliards de dollars. La plupart de ces exportations ont été effectuées avec les Pays-Bas, l’Allemagne, la France, l’Autriche, l’Italie, la Belgique, l’Espagne, la Suède et la Slovaquie.

En sens inverse, le Vietnam s’intéresse aussi aux marchandises en provenance de l’UE. L’année dernière, les exportations de l’UE vers le Vietnam ont atteint 14,64 milliards de dollars (+4,27 %).

Ainsi, depuis l’établissement de leurs relations diplomatiques bilatérales il y a 31 ans, l’UE est devenue un partenaire de premier rang du Vietnam dans de nombreux domaines, dont l’économie, le commerce et l’investissement. Leurs relations ont contribué de manière importante au développement socioéconomique et à l’intégration à l’économie mondiale du Vietnam.

Face à la situation complexe de l’économie mondiale et régionale, le Vietnam cherche de nouveaux débouchés. Les ALE de nouvelle génération, dont l’EVFTA, lui permettront sans doute de profiter de nouvelles opportunités commerciales.

Toutefois, l’UE est un marché exigeant qui impose des normes sévères aux produits importés. Il faut que les entreprises vietnamiennes améliorent leur capacité de production et leur compétitivité et qu’elles se développent durablement pour faire partie des chaînes de valeur mondiales.

Selon des prévisions, en 2035, les exportations vietnamiennes vers l’UE enregistreront une augmentation de 18 %, soit l’équivalent de 8 milliards d’euros.