Le Premier ministre : envisager la réouverture de certaines routes aériennes internationales

Vendredi, 11 septembre 2020 à 18:29:54
 Font Size:     |        Print
 

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc prend la parole lors de la réunion. Photo : Trân Hai/NDEL.

Nhân Dân en ligne – Le Premier ministre vietnamien Nguyên Xuân Phuc a demandé au ministère des Transports, et aux compagnies aériennes d’examiner la réouverture des routes aériennes commerciales vers certains pays et territoires.

Lors de la réunion du gouvernement sur la réponse au COVID-19 le 11 septembre, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a chargé le ministère des Transports de se coordonner avec le ministère de la Santé, le ministère de la Défense, le ministère de la Sécurité publique et le ministère des Affaires étrangères pour délibérer sur les questions liées à la reprise des vols commerciaux internationaux.

Le ministère des Affaires étrangères et le ministère des Transports ont été exhortés à envisager d’augmenter la fréquence des vols afin de rapatrier les ressortissants vietnamiens et de laisser entrer les investisseurs, les experts étrangers et les travailleurs qualifiés au Vietnam.

Le Premier ministre a exigé que les vols internationaux reprennent par étapes et de manière prudente pour éviter de nouvelles épidémies causées par des arrivées de personnes. Les passagers entrant au Vietnam doivent se soumettre aux règles de sécurité.

Au cours d’une réunion du gouvernement en août, le Premier ministre a décidé de rouvrir, à partir du 15 septembre, quatre routes internationales vers le Japon, la République de Corée, la Chine et Taiwan (Chine), et de reprendre, à partir du 22 septembre, les vols vers le Cambodge et le Laos.

Pour l’embarquement, les passagers doivent avoir des papiers certifiant leurs résultats de test négatifs pour le coronavirus, délivrés 5 jours avant le départ, et subir une période de quarantaine payante à l’entrée au Vietnam. Au cours de la quarantaine, le passager sera testé deux fois pour le coronavirus.

Les hôtels et les établissements d’hébergement des localités sont prêts à accueillir et à fournir une mise en quarantaine payante à 20 000 personnes, qui sont tenues d’installer une application de suivi mobile pendant leur séjour.

Selon le chef du gouvernement, le secteur de la santé doit préparer des plans pour faire face à différents scénarios du COVID-19. Il a demandé aux localités de prendre des mesures pour prévenir la propagation de la maladie, assurer la sécurité des évènements politiques et socioéconomiques et stimuler les échanges commerciaux internationaux dans la nouvelle normalité.

Le ministère de la Défense nationale, le ministère de la Sécurité publique et les localités devront renforcer les contrôles en vue de lutter efficacement les entrées illégales, a ordonné le Premier ministre.

En outre, le ministère du Travail, des Invalides et des Affaires sociales, le ministère des Finances et le ministère du Plan et de l’Investissement ont été chargés de proposer d’autres programmes de soutien pour les personnes touchées par la pandémie.a

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: