La transformation numérique pour le contrôle du COVID-19 et le rétablissement socio-économique

Mardi, 30 novembre 2021 à 20:49:32
 Font Size:     |        Print
 

Le Premier ministre vietnamien, Pham Minh Chinh, prend la parole lors de la réunion. Photo : Trân Hai/NDEL.

Nhân Dân en ligne - Le Premier ministre vietnamien, Pham Minh Chinh, président du Comité national de la transformation numérique a présidé le 30 novembre sa première réunion, tenue en ligne.

Il a déclaré que la transformation numérique n'était pas seulement une tendance générale du monde, mais aussi une exigence objective du processus de développement du pays.

La première réunion du comité visait à mettre en oeuvre la Résolution du XIIIe Congrès national du Parti sur la transformation numérique, avec trois piliers principaux : le gouvernement numérique, l'économie numérique et la société numérique.

Le comité a proposé des plans, des méthodes et des contenus pour que le comité puisse fonctionner d'une manière scientifique et efficace, conformément aux conditions du Vietnam.

Dans l'immédiat, le comité est au service de la prévention et du contrôle de la pandémie de COVID-19 ; du rétablissement et du développement socio-économiques ; de la garantie de la sécurité et de la défense nationale ; de l’amélioration de la position et du rôle du pays sur la scène internationale.

Le Vietnam est l'un des pays les plus rapides au monde à promulguer des plans et stratégies nationales.

Le Vietnam est classé premier en termes de progression dans le groupe d’Asie de l'Est-Pacifique, selon les résultats d’un classement 2021, réalisé par le Centre européen pour la compétitivité numérique au cours de la période 2018 - 2020.

Le comité fixe l’objectif d’atteindre, entre 2022 et 2025, environ 53 objectifs en matière de gouvernement numérique, d'économie numérique et de société numérique.

Photo : Trân Hai/NDEL.

Le Premier ministre a estimé que la transformation numérique du pays avait obtenu ces derniers temps des résultats positifs. Cependant, il existait encore des limites telles que la position inférieure dans le classement de l'e-gouvernement ; l'environnement juridique de l'e-gouvernement et du gouvernement numérique restant incomplet ; la lenteur dans la mise en place des bases de données nationales…

Alors, il a directement chargé les ministères et les secteurs de mettre en œuvre immédiatement des tâches spécifiques : élaborer pour soumettre au gouvernement pour promulgation les décrets liés à la transformation numérique, à l'identification électronique et à l'authentification de la protection des données personnelles, à la gestion, au fonctionnement et à l'exploitation de la base de données nationale sur la population ; promouvoir le développement des infrastructures numériques, assurer la sécurité de l'information ; partager les données dans la transformation numérique nationale ; promouvoir l'utilisation de la facture électronique ; promouvoir la transformation numérique dans les petites et moyennes entreprises pour accélérer l'économie numérique ; édifier la base de données nationales sur les cadres, les fonctionnaires et les agents publics…

VNA/NDEL

  Partager cet article