Un Vietnam dynamique et efficace au sein de l’ONU

Vendredi, 31 décembre 2021 à 18:03:51
 Font Size:     |        Print
 

Le Premier ministre Pham Minh Chinh lors d'une discussion ouverte du Conseil de sécurité. Photo: VNA

Nhân Dân en ligne —Il y a deux ans, lors d’une interview accordée à la presse vietnamienne aux Nations Unies (ONU), à l’occasion de la prise de fonction du Vietnam au poste de membre non permanent du Conseil de sécurité, le secrétaire général adjoint de l’ONU aux opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, a donné son avis sur les contributions du Vietnam aux opérations de maintien de la paix de l’ONU.

Contributions efficaces aux travaux communs

En tant que membre non permanent, le Vietnam a participé aux discussions et a proposé des solutions à toutes les questions inscrites à l’ordre du jour du Conseil de sécurité, notamment en ce qui concerne les conflits en Afrique, la crise humanitaire au Moyen-Orient, ainsi que des sujets brulants tels que la lutte contre la prolifération des armes de destruction massive, la protection des civils dans les conflits armés, la sécurité maritime, le changement climatique et la réponse à la pandémie de Covid-19.

Il a réussi à obtenir un consensus en promouvant la coopération et le dialogue, en réduisant les tensions et en proposant des solutions justes et raisonnables aux problèmes menaçant la paix et la sécurité régionales et internationales.

En tant que membre non permanent du Conseil de sécurité, mandat 2020-2021, le Vietnam a assumé avec succès la présidence tournante du conseil durant le mois d’avril 2021, une fonction que le pays avait déjà exercée en janvier 2020. Il a géré les activités du Conseil de sécurité et traité les problèmes rencontrés de manière satisfaisante et efficace, contribuant à faciliter les travaux communs.

Responsabilité et équilibre

Le Vietnam a apporté des contributions efficaces aux travaux du Conseil de sécurité, traitant de manière satisfaisante de nombreuses questions de paix et de sécurité internationale importantes et complexes, sur la base du respect de la Charte des Nations Unies et du droit international.

Il a aussi proposé de nombreuses initiatives pour résoudre par la voie pacifique les conflits et les différends et s’est efforcé de jouer le rôle de médiateur sur un certain nombre de questions difficiles, ce qui a été hautement apprécié par les autres pays.

Lors d'une réunion du Conseil de sécurité sur la Colombie. Photo: VNA

Le Vietnam a aussi promu d’autres initiatives dans le cadre des Nations Unies. Il a, par exemple, exhorté l’Assemblée générale des Nations Unies à adopter une résolution sur la Journée internationale de la préparation aux épidémies. Il a créé un Groupe des amis de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer (CNUDM) de 1982, avec la participation de plus de 113 pays. Il a été réélu avec succès à la Commission du droit international des Nations Unies pour le mandat 2021-2026.

Lorsque le Vietnam était président du Conseil de sécurité, il a fait preuve d’ingéniosité en tant que médiateur pour aider à résoudre les différends, créant une atmosphère pacifique entre les grands pays, a affirmé le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres.

Renforcement du rôle des organisations régionales

En tant que président de l’ASEAN en 2020 et en tant que seul pays de l’ASEAN au Conseil de sécurité en 2021, le Vietnam a hautement apprécié le rôle central du bloc régional dans la résolution des problèmes de sécurité régionale, ainsi que dans le renforcement de la coopération entre l’ASEAN et le Conseil de sécurité en organisant la première discussion ouverte du Conseil de sécurité sur ces relations en janvier 2020.

Il a aussi tenu une session de discussion ouverte sur le rôle des organisations régionales dans la prévention des conflits et l’instauration de la confiance, présidée par le président vietnamien, Nguyên Xuân Phuc, et a exhorté le Conseil de sécurité à adopter une déclaration présidentielle sur ce contenu en avril 2021.

Guterres a reconnu l’importance de l’ASEAN dans la diplomatie pour la réconciliation, la prévention des conflits et la consolidation de la paix internationale. Par conséquent, il a hautement apprécié le Vietnam lorsqu’il a proposé de promouvoir ces relations à une nouvelle hauteur, en promouvant davantage l’esprit du multilatéralisme.

En passant en revue les contributions actives et efficaces du Vietnam au Conseil de sécurité, Tatiana Valovaya, directrice générale de l’Office des Nations Unies à Genève, lors d’une réunion avec le président Nguyen Xuan Phuc, a hautement apprécié le fait que le Vietnam a assumé avec succès son rôle de membre non permanent du Conseil de sécurité pour le mandat 2020-2021 avec de nombreuses initiatives et contributions importantes au règlement des problèmes mondiaux.

NHÂN DÂN

  Partager cet article