Le Vietnam est un membre responsable du Conseil de sécurité de l’ONU

Mardi, 18 janvier 2022 à 15:19:36
 Font Size:     |        Print
 

La délégation vietnamienne conduite par le ministre des Affaires étrangères, Nguyên Duy Trinh, a participé à la 32e session de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York le 20 septembre 1977. Photo : VNA

Nhân Dân en ligne — Grâce à ses contributions aux Nations Unies, ainsi qu’au Conseil de sécurité, le Vietnam a gagné la confiance de la communauté internationale.

Le 2 septembre 1945, sur la place Ba Dinh, à Hanoï, le Président Hô Chi Minh proclama la Déclaration d’indépendance, donnant ainsi naissance à la République démocratique du Vietnam.

Le nom « Vietnam » est alors apparu sur la carte mondiale et le Vietnam est entré dans l’ère moderne.

Le Vietnam, pays épris de paix, a dû lutter contre de nombreux envahisseurs et s’efforce toujours d’affirmer sa responsabilité et son prestige auprès de la communauté internationale.

Efforts du Vietnam pour adhérer à l’ONU

Dès que la Charte des Nations Unies a été ratifiée, le 25 juin 1945, et qu’elle est entrée en vigueur, le 24 octobre 1945, le Président Hô Chi Minh a envoyé de nombreux télégrammes et lettres aux dirigeants des pays alliés pour leur affirmer que le peuple vietnamien souhaitait coopérer avec l’ONU pour la création d’une paix durable dans le monde.

Lorsque l’Assemblée générale des Nations Unies a tenu, le 10 janvier 1946, sa première session avec la participation des représentants des 51 pays, le Président Hô Chi Minh, au nom de la République démocratique du Vietnam, a présenté le 14 janvier 1946 une candidature d’adhésion à l’ONU.

En même temps, il a envoyé des télégrammes au représentant soviétique, au secrétaire d’État américain, au représentant chinois auprès du Conseil de l’ONU et au président du Conseil de l’ONU pour affirmer que le peuple vietnamien, qui avait repris son indépendance et avait réussi à la maintenir, leur demandait instamment de reconnaître cette indépendance et d’accepter son pays au sein du Conseil des Nations Unies.

Au cours des 30 années de guerres pour l’indépendance, la liberté et la réunification nationale (1945-1975), le Vietnam a envoyé à plusieurs reprises (1948, 1951, 1975), avec des méthodes et à travers des institutions différentes, sa candidature d’adhésion à l’ONU.

Enfin, cette persévérance a permis au Vietnam de devenir officiellement le 149e pays membre des Nations Unies le 20 septembre 1977.

Période 1977-2007

La plus grande organisation internationale reconnaît de plus en plus la responsabilité du Vietnam envers la communauté internationale.

La responsabilité et le prestige du Vietnam ont été progressivement reconnus par la communauté internationale au fur et à mesure qu’il a occupé de nombreux postes importants dans des organisations internationales.

Le Vietnam participe aux opérations de maintien de la paix des Nations unies. Photo : baoquocte.vn

Il a participé au Conseil exécutif de l’Organisation pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) pour le mandat 1978-1983 et a été l’un des premiers pays à signer le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires en 1996.

Il est devenu membre officiel de la Convention sur l’interdiction des armes chimiques en 1998.

Il a été nommé vice-président de l’Assemblée générale des Nations Unies en 1997.

Le premier mandat du Vietnam au sein du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC) s’est déroulé entre 1998 et 2000 et son deuxième mandat de 2016 à 2018.

Il était membre du Conseil des gouverneurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) de 1997 à 1999 et en 2003.

Il a été élu au Conseil exécutif du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) pour le mandat 2000-2002 et élu comme vice-président en 2000 et 2001.

Il a été membre du Conseil exécutif de l’UNESCO pour le mandat 2001-2005 et président de l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) pour le mandat 2006-2007.

Années suivantes

Il a été élu à deux reprises membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU

Une première fois pour le mandat 2008-2009 avec un total de 183 voix sur 190 et la deuxième fois pour la période 2020-2021 avec un nombre record de 192 voix sur 193.

Il s’agit de la deuxième fois que le Vietnam reçoit le soutien des pays et territoires membres de l’Assemblée générale des Nations Unies pour assumer ce poste, ce qui l’aide à valoriser les succès de son mandat 2008-2009 et continuer à apporter des contributions positives, substantielles et responsables à l’ONU et au Conseil de sécurité, pour le mandat 2020-2021.

Le Vietnam s’efforce toujours d’assumer ses responsabilités au sein de l’ONU dans le maintien de la paix et de la sécurité dans le monde en résolvant de nombreux problèmes complexes du monde tels que les défis de sécurité, les impacts de la crise économique et financière, les défis complexes et imprévisibles, la concurrence stratégique des grandes puissances et les défis de sécurité non traditionnels tels que le changement climatique, la sécurité alimentaire, la sécurité hydrique, le terrorisme et la criminalité transnationale.

NHÂN DÂN