Les relations entre le Vietnam et Singapour disposent d’un fort potentiel de croissance

Jeudi, 24 février 2022 à 09:46:14
 Font Size:     |        Print
 

Le président vietnamien, Nguyên Xuan Phuc. Photo: VNA

Nhân Dân en ligne —La visite d’État à Singapour du 24 au 26 février du président vietnamien, Nguyên Xuan Phuc, devrait créer un nouvel élan dans les relations bilatérales, notamment dans le contexte où une série d’accords de libre-échange de nouvelle génération avec la participation des deux pays sont entrés en vigueur.

Ces dernières années, le partenariat stratégique entre le Vietnam et Singapour s’est développé, car ce sont deux économies complémentaires.

En effet, grâce à sa position géographique, Singapour est devenu une station de transit du commerce mondial et le Vietnam est un producteur et exportateur émergent avec de nombreux produits compétitifs. Pourtant, les échanges commerciaux bilatéraux ne satisfont pas encore les attentes des deux parties.

Petit marché, fort potentiel

Bien que l’épidémie de Covid-19 ait affecté toutes les économies du monde, dont le Vietnam et Singapour, leurs échanges commerciaux ont atteint 8,3 milliards de dollars en 2021, soit une augmentation de 23,3 % par rapport à 2020.

En janvier de 2022, ils se sont élevés à 783,9 millions de dollars, soit une hausse de 6,8 % par rapport à la même période de 2021.

Au mois de février 2022, Singapour compte 2 860 projets valides, d’un fonds total de 66 milliards de dollars, ce qui en fait le premier investisseur au sein de l’ASEAN et le deuxième investisseur étranger au Vietnam.

Le fonds d’investissement moyen d’un projet de Singapour au Vietnamien est de plus de 23 millions de dollars, supérieur à la moyenne de 11,9 millions de dollars des autres investisseurs étrangers. De plus, en 2021, Singapour a été en tête des 140 investisseurs étrangers, avec 10,7 milliards de dollars, représentant 34,4 % du fonds d’investissements directs étrangers au Vietnam.

Les investisseurs singapouriens sont présents dans 18 secteurs, notamment l’industrie de fabrication et de transformation, l’immobilier, la distribution d’électricité, de gaz et d’eau. Leurs projets sont répartis dans les 51 provinces et villes du Vietnam.

Le Vietnam compte 118 projets valides à Singapour, d’un fonds enregistré total de 498 millions de dollars, se concentrant sur la science et la technologie, le commerce en gros et de détail, la réparation d’automobiles, l’information et la communication, l’industrie de fabrication et de transformation et les services de soutien aux activités commerciales immobilières.

Nguyen Thi Thu Thuy, vice-directrice du Centre de soutien à l’exportation, relevant du Département de la promotion commerciale, a déclaré que Singapour était un marché relativement petit, mais que presque aucune restriction n’existait pour les importations.

Actuellement, plus de 99 % des importations à Singapour sont exemptées de taxes, à l’exception de certains articles tels que les voitures, l’essence, l’alcool et le tabac. C’est également le siège de nombreuses grandes entreprises multinationales, commerciales et logistiques internationales.

Cependant, ce marché exige des produits de très haute qualité. Bien que Singapour et le Vietnam ne soient pas éloignés l’un de l’autre, peu de produits agricoles, d’aliments et de biens de consommation peuvent pénétrer ce pays insulaire.

Selon Tran Thu Quynh, conseillère commerciale du Vietnam à Singapour, actuellement, 21 des 25 principaux fournisseurs de services logistiques au monde sont basés à Singapour. Il s’agit aussi d’un centre de transit aérien international, une porte d’entrée très importante d’Asie en général et d’Asie du Sud-Est en particulier.

De plus, le système portuaire de Singapour est actuellement relié à 600 ports des123 pays, via 200 routes maritimes. Environ 5 % des marchandises sont consommées à Singapour, les 95 % restants continueront d’être transportés vers de nombreux endroits à travers le monde via les chaînes d’approvisionnement.

Par conséquent, en exportant des marchandises vers Singapour pour servir les consommateurs locaux, les entreprises vietnamiennes ont également une grande opportunité d’approcher des partenaires, des acheteurs et des clients étrangers présents dans ce pays.

Tirer profit

Selon le Service commercial du Vietnam à Singapour, ce marché compte de nombreuses plateformes d’e-commerce actives telles que Shopee, Lazada, Amazon.sg, Qoo10, Ezbuy, et eBay. La plupart de celles-ci sont autorisées à emballer les colis et à effectuer des services complets depuis l’étranger à l’exception d’Amazon.sg et des plateformes alimentaires spécialisées.

Le frais à payer aux plateformes d’e-commerce représentent 7,5 % de la valeur de la transaction, sans compter les frais de transport.

Les consommateurs singapouriens cherchent directement leurs produits sur ces plateformes.

Par conséquent, le marché de Singapour convient parfaitement aux petites et moyennes entreprises souhaitant participer au commerce transfrontalier.

Les entreprises vietnamiennes peuvent établir leurs bureaux de représentation à Singapour ou trouver des importateurs singapouriens pour effectuer eux-mêmes les procédures afin d’introduire leurs marchandises dans le système de vente au détail ou l’e-commerce.

Notant les réalisations que le Vietnam et Singapour ont obtenues dans leur coopération économique, commerciale et industrielle au cours des dernières années, le ministre vietnamien de l’Industrie et du Commerce, Nguyen Hong Dien, a souhaité que les deux pays continuent de coopérer dans de nombreux domaines afin de resserrer davantage leurs relations commerciales, contribuant ainsi au développement de leur partenariat stratégique.

Lors de sa visite à Singapour, le président Nguyên Xuân Phuc et son homologue singapourienne Halimah superviseront la signature des accords bilatéraux qui « renforceront davantage la coopération multiforme entre Singapour et le Vietnam ».

Les deux pays se préparent à célébrer le 50e anniversaire de l’établissement de leurs relations diplomatiques et le 10e anniversaire de l’établissement de leur partenariat stratégique en 2023.

NHÂN DÂN